Visite du château de Chaumont sur Loire

Visite du château de Chaumont sur Loire : quand on pense à ce lieu du Loir et Cher, on pense souvent en premier maintenant au festival international des jardins qui s’y déploie tous les ans depuis 1992 (voir par exemple ici : Domaine de Chaumont-sur-Loire 1 : festival des jardins automne 2018 la pensée ) mais le château, ouvert toute l’année, est lui aussi un incontournable à visiter sur les bords de la Loire !

Cet article entre doublement dans le thème « Classé » du RDV du mois EnFranceAussi : le château en tant que monument historique ( classé dès 1840) et autour, plusieurs espaces naturels d’intérêt sont présents sur la commune : deux espaces protégés, deux sites natura 2000, trois zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) et un espace naturel sensible. 

visite du château de chaumont sur loire domaine festival international des jardins expos photo décors de Noël écuries De Broglie

visiter le château de Chaumont sur Loire

Le Château de Chaumont est fondé aux environs de l’an mil par Eudes Ier, comte de Blois, sur la frontière entre son comté de Blois et celui d’Anjou de Foulques III Nerra. Le Château passe ensuite à la famille d’Amboise pour cinq siècles.

En 1465, Louis XI fait raser et brûler Chaumont pour punir Pierre Ier d’Amboise, impliqué un complot des nobles contre le roi. Ses terres lui sont restituées à son retour en grâce. Il entreprend alors avec ses fils une grande campagne de reconstruction du Château.

Au fil de la visite, on trouve l’emblème de Louis XII, venu avec son épouse Anne de Bretagne, en visite à Chaumont en 150 : les armes de France, entouré d’un « L » et d’un « A » couronnés et le porc-épic.

en cette saison, ce sont des décorations hivernales qui nous accueillent ainsi que le début de la série de photos Arbres de Michael Kenna.

La reine Catherine de Médicis, épouse du roi Henri II, achète le Château en 1550. Le domaine est alors très rentable (péage sur la Loire et nombreuses terres agricoles). Elle utilise probablement Chaumont comme rendez-vous de chasse et comme étape entre les châteaux d’Amboise et de Blois.

À la mort d’Henri II, Catherine de Médici demande à Diane de Poitiers, l’ancienne maîtresse de son époux, de lui rendre le Château de Chenonceau qu’Henri II lui avait offert. Elle lui donne en échange le Château de Chaumont dont Diane poursuit la reconstruction et y fait graver son emblème : les deux « D » entrelacés, le cor de chasse, l’arc, le carquois, les flèches associés à la déesse Diane chasseresse.

À la fin du XVIème siècle, le Château devient la propriété d’Henri de La Tour d’Auvergne ; sous Henri IV, il passe au banquier Scipion Sardini (sa famille et ses alliés le gardent près d’un siècle) ; puis sous Louis XIV, il revient à Paul de Beauvillier, duc de Saint-Aignan.

En 1750, Jacques-Donatien Leray devient propriétaire de Chaumont. C’est lui qui fait abattre l’aile Nord ouvrant ainsi le château sur une terrasse panoramique sur la Loire.

En 1833, le comte d’Aramon acquiert le Domaine, c’est lui qui en commence la création du parc.

Au fil des pièces, on découvre les créations florales de Clarisse Béraud, inspirés du conte de La Belle au bois dormant.

Le cabinet de travail:

Marie-Charlotte-Constance Say, héritière des raffineries de sucre Say, est la dernière propriétaire privée du Château. Âgée de 17 ans, à la tête d’une des premières fortunes de France, elle achète le château en 1875, et épouse le prince Henri-Amédée de Broglie en juin de la même année. Le couple princier transforme considérablement le Château pour le rendre digne des plus grandes réceptions.

Ils font installer l’eau courante, l’électricité ou encore un système de chauffage par le sol fonctionnant grâce à un calorifère. Les appartements dits « historiques » sont garnis de mobilier du XVème au XIXème siècle, l’escalier d’honneur s’orne de vitraux héraldiques, la salle à manger se pare d’une somptueuse cheminée néo-gothique, la salle du Conseil se dote d’un somptueux carrelage dit Majolique, provenant d’un palais sicilien. Dans la salle du conseil, des fleurs en sucre de Karine Bonneval font un clin d’oeil à la famille Say.

Les salles de ces appartements dits « Historiques » sont ouvertes à la visite à partir de 1899 lorsque que le couple princier ne demeure pas au Château. On découvre ainsi, richement meublés, les chambres dites de Catherine de Médicis et de Ruggieri, l’un des astrologues de la reine Catherine de Médicis, ainsi que les médaillons de Jean-Baptiste Nini.

Chaumont connait alors de grandioses réceptions et reçoit une grande partie des souverains d’Europe et d’Orient (Édouard VII d’Angleterre, Don Carlos de Portugal, Charles Ier de Roumanie), les maharadjas de Kapurthala (qui lui offre l’éléphante prénommée « Miss Pundgi », acheminée par paquebot depuis Bombay jusqu’à Marseille puis par train jusqu’à Chaumont. Elle sera ensuite envoyée  à Paris au jardin d’acclimatation.) , de Baroda, de Patiala, et des artistes tels que Francis Poulenc, Francis Planté, Marguerite Deval et Sarah Bernhardt.

En septembre 1930, âgée de 73 ans, elle épouse, en secondes noces, Son Altesse Royale Louis-Ferdinand d’Orléans et Bourbon, Infant d’Espagne, âgé seulement de 42 ans. La princesse de Broglie prend ainsi le titre de princesse d’Orléans et Bourbon. Suite à de nombreux revers financiers, la princesse d’Orléans et Bourbon morcèle le domaine de Chaumont passant de 2 500 hectares à 21 hectares. L’État en prend possession en 1938.

Toute autre ambiance dans la bibliothèque, en grande partie détruite par un incendie en juin 1957 où Pascal Convert a installé des livres cristallisés par le feu.

Les vitraux de la chapelle, posés en 1888, racontent des épisodes de la vie de la famille Chaumont-Amboise. On y trouve l’installation « Les pierres et le printemps » de Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger.

Expositions photo et art contemporain

En cette saison, on peut découvrir à la fois des installations d’art contemporain et des expos photos dans le château et les communs. dans l’escalier, les satellites de laine et de soie de Sheila Hicks conduisent vers les projections de Quayola : Effets de soir et Pointillisme, dont j’ai beaucoup aimé le travail à partir du végétal. Ces expositions permettent au passage de découvrir de nombreux espaces du château, jusqu’à la charpente sous laquelle se trouvait auparavent les logements des domestiques hommes.

On peut aussi arpenter les galeries hautes, jusqu’à la chambre de la princesse de Broglie avec sa triple exposition et sa vue imprenable sur la Loire (et son importante pièce garde-robe!)

A l’entrée, ce sont les visages de Jaume Plensa qui nous accueillent. (souvenirs de notre voyage à Madrid où nous avions vu également une de ses sculptures : Madrid visite Chueca Malasana musées street art et tortilla !)

visite du château de chaumont sur loire domaine festival international des jardins expos photo décors de Noël écuries De Broglie

Au fil des bâtiments de l’ancienne ferme modèle (la vacherie possède  par exemple un rail sur lequel circulait un wagonnet destiné à distribuer la nourriture ou à nettoyer.) de nombreuses oeuvres sont également exposées. Un coup de coeur pour ma part pour le travail photo de Flore avec ces tirages en noir et blanc teintés au thé et cirés qui invitent à partir sur les traces de Marguerite Duras en Indochine.

Et même si le temps n’est pas toujours de la partie, ne manquez pas tout de même de faire un petit tour dans le parc et dans le potager!

visite du château de chaumont sur loire domaine festival international des jardins expos photo décors de Noël écuries De Broglie

Visite des écuries

En 1877, les De Broglie confient à l’architecte de renom, Paul-Ernest Sanson, la réalisation d’écuries qui se doivent d’être somptueuses et les plus modernes d’Europe avec stalles destinées aux chevaux d’attelage, boxes pour les pur-sang, cuisine pour la préparation des rations et sellerie de travail, sellerie de gala, remise à voitures, petit manège couvert, stalles des poneys. Elles bénéficient de l’éclairage électrique dès 1898.

Pour toutes les infos pratiques sur la visite : domaine Vous y trouverez aussi en toute saison de quoi vous restaurer.

Que visiter au domaine de Chaumont-sur-Loire et dans les environs?

En plus du château et des écuries, à la belle saison, il y a donc également le festival international des jardins avec un thème différent chaque année : festival international des jardins de Chaumont sur Loire

Mais aussi  le parc du château et le pré du Goualoup où l’on découvre des jardins pérennes et des oeuvres d’art contemporain.

Et c’est très agréable en toute saison, voir ici par exemple pour l’ambiance automne et Halloween : Chaumont-sur-loire-a-l-automne-vallon-des-brumes-halloween/

Sans oublier de se balader en bord de la Loire dans le village : Chaumont sur Loire ( vous pouvez aussi survolez le site en montgolfière)

Vous pouvez également traverser la Loire et découvrir en face du château à Onzain (Veuzain-sur-Loire), les souvenirs de l’extraction du sable de Loire. Le circuit de la Terrasse de Loire propose de redécouvrir cette histoire et dévoile des points de vue exceptionnels sur le fleuve et sur le château de Chaumont-sur-Loire. Un circuit pédestre et artistique « Croquis de Loire » libèrera votre créativité au passage !

Deux espaces protégés sont présents sur la commune : « l’Ile de la Folie », qui appartient au Conservatoire d’espaces naturels Centre-Val de Loire et « Source de la Folie »,au Conservatoire d’espaces naturels Centre-Val de Loire.

Des parties du territoire communal sont incluses dans les sites Natura 2000 suivants : la « Vallée de la Loire de Mosnes à Tavers », d’une superficie de 2 278 ha, un des sites ligériens les plus remarquables, accueillant de nombreux poissons et autres animaux comme le castor et la « Vallée de la Loire du Loir-et-Cher »

visite du château de chaumont sur loire domaine festival international des jardins expos photo décors de Noël écuries De Broglie

Les activités ne manquent pas non plus dans les environs, par exemple pour tout savoir de l’extraction du tuffeau et de la culture des vers à soie : Culture du ver à soie en Touraine Magnanerie de Bourré

Mais aussi d’autres châteaux et villes à visiter à proximité : Visite du château de Fougères sur Bièvre; ou Visiter le château de Beauregard ;  Blois itinéraire visite découverte centre ville et bien sûr Visiter Amboise châteaux, Loire… ; Visite zoo de Beauval panda éléphant hippopotames… ou encore Visiter Pontlevoy et le chocolat Poulain et Visiter Montrichard

visite du château de chaumont sur loire domaine festival international des jardins expos photo décors de Noël écuries De Broglie

Cet article Visiter Chaumont sur Loire est une participation pour le RDV mensuel EnFranceAussi organisé par Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs pour le thème « classé » dont je suis le boss ce mois-ci! Vous pouvez retrouver toutes les participations des autres blogueurs : ici

Pour en savoir plus sur une de ses propriétaires : Isabeau de Limeuil, d’ Isabelle Artiges

25 commentaires

  1. Bonjour Eimelle, j’adore ce château que j’avais visité une première fois en 1978 avec ma maman. Son architecture est l’idée que je me fais d’un château avec ses tourelles. La dernière fois que j’y suis allée, j’avais visité les combles. Il faudra que j’y retourne. J’en profite pour te souhaiter une très belle année 2023.

  2. Magnifique château, mais j’avoue que ce sont les installations d’art contemporain et le jardin qui me font vraiment de l’oeil.
    Une visite à programmer !
    Merci pour cet article très complet.

  3. J’ai apprécié ce château, que j’ai découvert à l’été 2020. Je retrouve avec bonheur dans tes photos (qui sont très belles au passage) les œuvres d’art contemporain qui agrémentent la visite, et cette si étrange bibliothèque de livres cristallisés (c’est fascinant). Mon seul regret ? N’avoir pas pu visiter les jardins ! Une autre fois peut-être !

Laisser un commentaire