Visiter Chenonceau de nuit

Visiter Chenonceau de nuit… ou quand le château des dames brille de mille feux et déploie de superbes reflets dans le Cher… C’était l’été dernier, dans une des rares périodes d’ouverture de nos châteaux de la Loire cette année, une soirée pour profiter des  » Promenades Nocturnes et musicales » organisées chaque été dans le parc du château de Chenonceau. De quoi proposer une nouvelle participation au thème FEU du RDV mensuel #EnFranceAussi ! Si les bougies, flambeaux et cheminées du temps de Catherine de Médicis ont laissé place à un éclairage beaucoup plus moderne, la magie opère tout de même!

Visiter Chenonceau de nuit

Visiter le parc du château de Chenonceau de nuit

Enchantement garanti! Une expérience qui complète fort bien la visite de jour, la nuit et les éclairages font ressortir des détails de l’architecture, c’est magnifique!

tout commence donc en fin de journée, les intérieurs du château ferment leur porte, et le parc de transforme pendant que les visiteurs attendent à la grille en compagnie d’un des chats du domaine (on en croise très souvent un à la guérite du contrôle des billets). On en profite pour observer de loin les communs et le potager.

Le soleil se couche peu à peu, ouverture des portes! Et la magie commence, à l’heure bleue du coucher du soleil… On remonte (vite pour être les premiers dans la cour, na!), l’allée qui mène au château, un premier arrêt aux fossés des communs pour un premier reflet avant de s’émerveiller devant le logis Renaissance…

Le château de Chenonceau à l’heure bleue…

Face à nous, la partie la plus ancienne du château, la tour des Marques, vestiges de l’ancien château fort et de l’ancien moulin fortifié, remodelée à la renaissance. Derrière, le superbe château Renaissance de Thomas Bohier et Katherine Briçonnet, la chapelle et derrière encore la grande galerie de Catherine Médicis sur le pont de Diane de Poitiers sur le Cher.

J’ai visité le château de Chenonceau plus d’une quinzaine de fois, mais je toujours émerveillée de la même façon à chaque fois. L’élégance et la finesse des détails des façades, les reflets dans l’eau… Et de nuit, c’est totalement magique!

Dans le parc, résonnent des musiques Renaissance, qui accompagnent la mise en lumière du château. Ne vous attendez pas à un son et lumière, il y a « juste » l’éclairage et la musique, mais cela m’a totalement suffi pour laisser libre court à mon imagination ! On imagine totalement les fêtes somptueuses dans le parc du temps de Catherine de Médicis!

Les fêtes de Catherine de Médicis à Chenonceau

On sait qu’elle y a organisé des réceptions somptueuses, par exemple en 1560, après l’accession au trône de son fils aîné, François II et de son épouse Marie Suart. Les réjouissances sont organisées par Francesco Primaticcio, dit Le Primatice.

En 1563, cela sera en l’honneur de son second fils, le roi Charles IX, en présence du frère du roi duc d’Orléans et futur Henri III, sa sœur Marguerite (la reine Margot), Henri de Navarre futur Henri IV, ou encore Henri de Guise. La politique n’est jamais loin derrière les fêtes dons cette France en proie aux guerres de religion et Catherine de Médicis n’hésite pas à user des charmes des jeunes femmes de son entourage, pour aboutir à ses fins. On les appellera « l’escadron volant de la reine », mi-courtisanes, mi-espionnes, qui ont fait le bonheur de la littérature…

La troisième grande fête royale a lieu en 1577, en l’honneur de ses fils Henri III et François, duc d’Anjou. Le luxe (les frais du banquet creuseront encore un peu plus le trou des finances royales) et la luxure se côtoient : le roi et ses « mignons » ainsi que le duc d’Anjou accompagné de ses favoris, sont habillés en femmes, les dames de compagnie se présentent en tenues particulièrement légères…

La nuit commence à tomber, l’heure bleue cède sa place au noir profond, l’ambiance change à nouveau…

On se promène dans les jardins, les communs, et l’on revient comme aimanté, sur les bords du Cher…

Je crois que je pourrais rester des heures à le contempler!

Mais cette fois, il est temps de laisser les lieux à ses « fantômes »… un dernier tour par le labyrinthe et ses mystérieuses cariatides …

Un dernier regard au château… on s’attendrait à voir surgir des carrosses pour reconduire les invités de la fête à leur logis…

Quand visiter Chenonceau ?

Si vous souhaitez découvrir l’intérieur du château, je vous renvoie à l’un des nombreux articles que je lui ai déjà consacré. Toute la rubrique https://toursetculture.com/category/touraine-val-de-loire/chenonceau/

par exemple Décors Noël 2018 château de Chenonceau Noel Médicis Cristal de Sèvres

chenonceau décoration Noël 2014

On me demande souvent à quel moment visiter le château de Chenonceau ? J’aime tout particulièrement la période de Noël et les somptueux décors floraux qui s’y déploient. Toute l’année, le château est remarquablement fleuri, une spécificité à découvrir! Le parc est très beau au printemps, le potager commence à être bien garni, les arbres fruitiers sont en fleur, c’est très agréable aussi!

Si vous voulez avoir le château pour vous tout seul ou presque, je vous conseille la fin du mois de janvier ou le début du mois de février, en y arrivant à l’ouverture le matin, vous aurez de grandes chances d’avoir la galerie pour vous seul, magique! (prévoyez en revanche une bonne petite laine, c’est glacial!)

C’est l’heure d’aller se coucher, et de rêver un peu!

Se promener autour du château de Chenonceau

De nombreuses balades sont possibles sur les bords du Cher, sur l’itinéraire Coeur de France le Cher à vélo en particulier. Au départ de Chisseaux ou de Civray de Touraine un chemin le long du Cher offre un magnifique point de vue sur le château : Le cher à vélo autour de Chenonceaux

On découvre également les nombreux barrages à aiguilles du Cher canalisé, par exemple Balade en bords de Cher de Bléré à Civray de Touraine ou encore le pont canal Châtillon-sur-Cher balade canal de berry pont-canal sur la Sauldre

Visiter Chenonceau de nuit :

Cet article Visiter Chenonceau de nuit est une participation du mois au RDV #EnFranceAussi organisé par Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs pour le thème Feu proposé par Un pied dans les nuages après le feu de l’artillerie : visiter le château de Bridoré et son plan d’eau et « Feu la mère de Madame ou presque » : Visiter Courçay, Feu la Suisse Tourangelle

Visiter Chenonceau de nuit

12 commentaires

  1. Le château est déjà très joli mais je trouve que les éclairages le mettent encore plus en valeur ! Avec la musique, on doit vraiment se croire à l’époque de Catherine de Médicis ! 🙂

  2. Je garde un excellent de notre visite de Chenonceau (de jour) il y a 10 ans. Le bonheur de ces jardins…une merveille.

  3. Je crois que c’est mon château préférée du Val de Loire, il parait d’ailleurs qu’il est appelé le château des femmes. J’ai prévu de passer par là cet été, j’adorerais pouvoir faire cette visite de nuit.

  4. Allez je termine la tournée des articles #EnFranceAussi d’avril avant de passer à mai. Je trouve que c’est une super idée d’ouvrir le château à la visite la nuit, ça change complètement la perception des choses, l’ambiance générale. Merci, je note l’idée.

Laisser un commentaire