visiter le château de Bridoré et son plan d’eau

Je vous propose aujourd’hui d’aller visiter le château de Bridoré (bon d’accord, pour le moment, on se contente des extérieurs, mais il y a déjà une belle balade à faire en attendant la réouverture!) au sud de l’Indre et Loire.

Quand on pense châteaux de la Loire, on pense d’abord aux incontournables de la Renaissance château de Chenonceau Noel , Chambord ou encore Cheverny à Noël ou château d’Azay-le-Rideau décors Noël (et je pourrais en citer bien d’autres, voir la rubrique Que visiter en Touraine val de loire ?

Les châteaux médiévaux ne sont pourtant pas en reste avec par exemple les fiers donjons de Loches ou de Montrichard. Pour le thème Feu du RDV du mois #EnFranceAussi, je suis partie sur l’idée de l’architecture militaire, me suis replongée dans la guerre de 100 ans, et dans les ouvrages défensifs locaux, alors direction Bridoré!

A Bridoré, petit village à quelques kilomètres de Loches, vous pouvez avoir les deux et découvrir un système de défense très perfectionné pour faire feu sur l’assaillant avec son système de 4 caponnières , son donjon de 30 mètres de haut, mais aussi ses étuves, la défense n’étant pas le seul atout du château!

De feu, il sera donc question de celui des combats, mais aussi de celui du système de chauffage des étuves par hypocauste, deux utilisations bien différentes du feu!

Visiter le château de Bridoré

J’ai visité ce château pour la dernière fois il y a une bonne dizaine d’années, je n’y étais pas repassée depuis et si j’en gardais déjà un très agréable souvenir, j’ai l’impression que le site a bien évolué. J’ai hâte de pouvoir retourner voir l’intérieur! En attendant, un chemin permet d’en faire presque tout le tour et offre de très bons points de vue sur le château et ses environs, une sortie nature à faire sans hésiter en ce moment!

Si il est un bon exemple de l’architecture militaire du Moyen-Age et du début de la Renaissance, l’histoire de ses propriétaires est aussi un parfait résumé de la guerre de 100 ans!

La première forteresse médiévale fut rebâtie sous Charles V  pour le maréchal de France Jean Ier Le Meingre dit Boucicaut (1310-1368). Il est un des négociateurs du traité de Brétigny, qui permet une trêve de 9 ans dans la guerre de 100 ans. Son fils, qui s’illustra aux combats, fut fait prisonnier à Nicopolis avec Jean sans Peur, il fut libéré en 1397 moyennant rançon. Commandant l’armée de secours envoyée par Charles VI à l’empereur Manuel II, il força les Turcs à lever le siège de Constantinople (1399). Gouverneur de Gênes (1401-1409), il lutta contre Venise et contre les Turcs. Fait prisonnier à Azincourt (1415), il mourut interné en Angleterre.

En 1475, Imbert de Batarnay , seigneur de Montrésor (une visite du village et du château à vous conseiller en complément : Visite de Montrésor) , conseiller des rois Louis XI, Charles VIII et Louis XII, achète la seigneurie du Bridoré à ses descendants. C’est cette famille qui met en œuvre la construction des caponnières, ouvrages défensifs semi-enterrés dans les fossés, dont d’inspirera ensuite Vauban. C’est également les Bastarnay qui réhaussent le donjon et le dotent d’échauguettes. Charles VIII séjourna à Bridoré en 1489 et François Ier en 1521

Vendu comme bien national à la Révolution, il reste depuis dans la même famille qui y a entrepris de gros travaux de restauration et y accueille les visiteurs.

Côté confort, le donjon est équipé de latrines avec une évacuation des eaux usées jusque dans les douves sèches.

Dans le logis se trouvent également des bains de vapeur datant du XIVème, peut-être un souvenir des croisades ? On peut encore apercevoir le système de chauffage par hypocauste de la pièce, avec tuyaux de plomb et conduits de brique, à proximité du grand puits de la cour. Une latrine et un lavabo y était associés. L’installation d’une caponnière au XVIème a totalement changé la configuration du lieu.

La basse cour date elle du XVème siècle. Et lors de la visite, ne manquez pas la vue du sommet du donjon (et sa belle charpente!)

 Les caponnières de Bridoré

Voilà bien la curiosité principale du site!

Dans les douves sèches qui entourent la forteresse, 4 caponnières (dites aussi moineau ) permettaient d’assurer la défense du site. Une a été restaurée, on pénètre à l’intérieur pendant la visite. Si les autres ne sont plus accessibles, on voit bien leur emplacement, et l’on comprend ainsi que les ennemis n’avaient aucune chance, pris entre le feu croisé des défenseurs. Ces ouvrages étaient eux-mêmes bien à l’abri des tirs de l’artillerie des ennemis.

Habituellement, le château est ouvert l’été au public .

L’intérieur de la caponnière :

Château de Bridoré
https://www.loches-valdeloire.com/Les-Flaneries-en-Sud-Touraine/Patrimoine/Decouvrez-les-chateaux-meconnus-du-Sud-Touraine-ouverts-l-ete

Se promener autour du château de Bridoré

Un chemin permet une belle balade aux alentours. Nous y étions dans les derniers jours de février et le printemps pointait déjà. Dans le village, l’église Saint-Roch, du XVème siècle, dont le clocher a disparu. A l’intérieur, un bas-relief de l’époque de Henri III, « la chasse de Saint-Hubert ».

Et pour contraster avec le thème du Feu, cap sur l’Eau !

Le plan d’eau de Bridoré

Aux pieds du château, un plan d’eau offre une belle halte pique-nique, avec parcours sportif ou point de pêche !

Et on peut même admirer le reflet du château dans l’eau.

Visiter Bridoré

Cet article « Visiter le château de Bridoré » est ma participation du mois au RDV #EnFranceAussi organisé par Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs pour le thème Feu proposé par Un pied dans les nuages

visiter le château de Bridoré

17 commentaires

  1. Effectivement de l’extérieur il paraît très beau ce château. Et grâce à toi, mon vocabulaire s’est enrichi ! Je ne connaissais pas les caponnières ni le chauffage par hypocauste. Voilà qui a piqué ma curiosité !

  2. J’adore visiter les châteaux. Rectification: j’adorais. Ca me manque tellement ce genre de visite culturelle. Sans partir au bout du monde, rien que dans nos propres départements il y a de quoi faire niveau châteaux et même ça, ça ne nous est pas permis.
    Merci pour cet article très bien renseigné. J’ai appris des choses sur les caponnières.

  3. Voilà une belle double interprétation du thème ! C’est vrai qu’en dehors des châteaux « stars » de la région, il en reste encore pas mal d’autres à découvrir. Je n’avais jamais entendu parler de celui-là.

  4. Très interressant le système mis en place dans ce château et je suis d’accord les perles ne sont pas que dans la Loire 😊

  5. Je trouve toujours ça chouette de voir la beauté des structures mises en place avant pour les chateaux, c’est impressionnant !

Laisser un commentaire