Le cher à vélo autour de Chenonceaux

Le cher à vélo autour de Chenonceaux pour le thème du mois du RDV #EnFranceAussi : le cyclotourisme. La petite reine est un bon moyen de découvrir notre région centre val de Loire , j’aurais d’ailleurs pu vous parler du tracé de « La Loire à vélo », mais j’ai opté pour son petit frère « Le Cher à vélo » ou circuit dit « Coeur de France à vélo ».

Entre vignes et forêts, le tracé vous permettra tout à coup de découvrir toute la majesté du château de Chenonceau mais aussi bon nombre d’ouvrages d’art le long du Cher. Alors, à vos pédales! (Bon, si comme moi, le vélo n’est pas trop votre truc, on peut aussi suivre l’itinéraire à pied, c’est ce que j’ai fait sur plusieurs tronçons, et c’est très agréable aussi en version randonnée pédestre !)

le Cœur de France à Vélo

Voici le tracé de l’itinéraire en Y le long du Cher et du Canal de Berry.

Cœur de France à vélo - Val de Cher et Canal de Berry
https://www.touraineloirevalley.com/wp-content/uploads/2019/02/coeur-de-france-a-velo.jpg

J’ai déjà parlé de plusieurs étapes ici, par exemple : Bléré , La croix en Touraine (barrage à aiguilles) Châtillon sur Cher et le pont canal sur la Sauldre avec le canal de Berry, mais aussi de certains monuments à proximité comme le château de Selles sur Cher Saint-Aignan sur Cher et le zoo de Beauval, Montrichard et les caves et troglodytes de Bourré… et bien d’autres encore tant cette région est riche en patrimoine et gastronomie! On peut facilement allier sport, nature, histoire… et y prolonger le séjour sans risque d’ennui!

Le Cher à vélo autour de Chenonceaux

Petit rappel : le village de Chenonceaux s’écrit avec un X, le château sans, chacun se distinguant ainsi de l’autre! Un X enlevé au château au moment de la révolution française, peut-être pour couper avec l’histoire très royale du lieu par Louise Dupin qui en était alors propriétaire.

Une de mes balades préférées a pour point de départ le village de Chisseaux, son port, ses nombreuses activités sur le Cher (circuit en bateau qui passe sous les arches du château de Chenonceau, canoé…) et la forêt toute proche. Un camping peut y être aussi une halte pratique!

L’itinéraire est bien indiqué, roulant, aucune difficulté dans cette partie, globalement plate. Les cyclistes rencontrés ne peinaient pas. Sur l’itinéraire, on trouve des campings, des chambres d’hôtes… et plusieurs gares à proximité, dont à Chenonceaux même, permettent de rejoindre le parcours sans difficulté.

L’avantage de cette partie , grâce aux deux ponts assez proches, est que l’on peut faire une boucle d’une dizaine de kilomètres, ce qui n’est pas souvent le cas le long du Cher. On suit la rive sud du Cher du pont de Chisseaux à celui de Civray de Touraine, en passant le long du château de Chenonceau, on traverse le cher sur le pont de Civray et l’on revient par l’autre rive (côté nord se trouve le parc du château de Chenonceau qu’il faut contourner, l’occasion de découvrir le village de ChenonceauX, sa petite église, son lavoir…) et retour au pont de Chisseaux.

Chisseaux depuis le pont sur le Cher

Barrages à aiguilles sur le Cher à Chisseaux et Civray

Une des spécificités du Cher sur ce tronçon dit « Cher canalisé », prolongeant le canal de Berry est la présence d’écluses et de ces fameux barrages à aiguilles. Au fil de cette boucle, on pourra en observer deux à Chisseaux et à Civray de Touraine et jouer aux jeux des différences tant sur le barrage que la maison éclusière, un vrai copier-coller!

Lorsque j’ai fait cette balade juste après le déconfinement, les aiguilles étaient encore en mode hiver, bien rangées sur la berge, elles ont été installées depuis pour la saison d’été. J’avais déjà parlé de ces structures ici, je vous renvoie à cet article si vous voulez en savoir plus Châtillon-sur-Cher balade canal de berry pont-canal sur la Sauldre

A Chisseaux, se cache aussi un moulin, bien dissimulé dans la verdure, et bien réaménagé!

Vue sur le château de Chenonceau

Dès le pont de Chisseaux , on aperçoit une première vue du château dans la verdure , la tour des Marques, partie la plus ancienne du château.

Pour le rejoindre, le chemin suit le Cher par la forêt, entre eau et bois c’est une partie très agréable. Régulièrement, des petits sentiers permettent de rejoindre le bord de l’eau et de découvrir sur l’autre rive le mur du château puis son parc.

Et au bout du chemin, le clou du spectacle!

Une vue magnifique sur le château, dont on peut ainsi admirer les détails de l’architecture en toute tranquillité!

Pour des photos des intérieurs et plus d’informations sur l’histoire de ce château des Dames, je vous renvoie à ma série d’articles qui lui est consacrée, avec plusieurs visites au moment de Noël quand il se pare de superbes décorations : https://toursetculture.com/category/touraine-val-de-loire/chenonceau/

De ce côté là, on découvre le pont levis au bout de la galerie sur le Cher qui permettait de relier cette rive où se trouvaient également des jardins. On devine également à quelques pierres saillantes le projet d’extension du domaine, rêvé par Catherine de Médicis, mais jamais abouti. La forêt a depuis repris ses droits, et si les grenouilles y ont remplacées reines et princesses, on peut encore pousser jusqu’au tombeau de Louise Dupin, propriétaire du château de Chenonceau au temps des lumières.

Chenonceau en bateau

Si le vélo ou la marche à pied ne vous inspirent pas, il existe bien d’autres façons de découvrir le château de Chenonceau par l’eau. Il y a quelques années, j’avais ainsi fait une sortie en bateau sur la Gabare, au départ de Chisseaux, embarcation typique du val de Loire. Une sortie à la fois instructive et très agréable! Et passer sous les arches du château… magique!

Pour les plus sportifs, canoé, cayak, ou encore bateau électrique, vous avez le choix! https://www.autourdechenonceaux.fr/activites/les-pieds-dans-leau/

Le cher à vélo Civray de Touraine

Reprenons les vélos après cet intermède historique!

On arrive à Civray de Touraine, où l’on peut soit continuer en direction de Nitray, Tours… soit faire demi-tour comme nous l’avons fait en traversant le pont et en revenant à notre point de départ par l’autre rive. De ce côté là, on trouve le deuxième barrage à aiguilles et sa maison éclusière. C’est aussi un point de départ de sorties en canoé, on y trouve un sympathique point de restauration, on peut aussi y louer des vélos. Un camping se situe juste à côté.

Une belle boucle qui permet de découvrir la région à un rythme très agréable!

Le cher à vélo

Une participation au du rendez-vous #EnFranceAussi ,  créé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, pour le thème Cyclotourisme, proposé par Mathilde du blog Voyager en photos

17 commentaires

  1. Quelle splendeur ce château qui se reflète sur le Cher, ce doit être bien agréable de pouvoir le prendre en photos sous toutes les coutures, avec ce parcours vélo. J’aimerais beaucoup le revisiter un jour !

  2. J’avais visité quelques châteaux à vélo il y a longtemps. Il n’y avait pas de veloroute ! Et tu nous fais découvrir plein d’autres choses à côté, ça doit être vraiment sympa de se balader à vélo dans ce coin.

  3. Bonjour! Nous avions été à Chenonceau à vélo depuis Amboise. Ce château est une splendeur absolue! Mais j’avoue que nous avions raté Chisseaux et c’est bien dommage!

  4. Trop sympa de se rendre au château de Chenonceau à vélo. Voilà qui pourrait me motiver à enfourcher mon vélo. Et puis tous les à côtés comme le moulin ou Chisseaux c’est sympa aussi.

  5. je t’ai lue en diagonale. Dans deux semaines j’y serai et sur un vélo! J’ai envie de découvrir par moi-même! En attendant je m’entraîne sur les coronapistes de Créteil

Laisser un commentaire