Visiter Pontlevoy et le chocolat Poulain

Pour le thème « Gourmandises de nos régions. » du groupe EnFranceAussi, je vous propose cette fois ci d’aller visiter Pontlevoy, dans le Loir et Cher, sur les traces de Victor-Auguste Poulain. Le chocolat et moi c’est une longue histoire d’amour! Qui plus est en ce début d’automne, des envies de douceurs ressurgissent! Alors, une tablette dans le sac et en route pour découvrir la belle histoire du fondateur de la chocolaterie poulain!

Victor-Auguste Poulain et le chocolat

V-A Poulain est né à Pontlevoy en 1825 dans une famille de paysans. Trop chétif pour les travaux des champs, c’est à la ville qu’il va chercher de quoi subsister. Devenu commis d’épicerie, d’abord à Bléré puis à Blois, il est ensuite embauché à seulement 12 ans dans une épicerie de luxe parisienne Au Mortier d’argent où il découvre le cacao. A force d’économies, il peut revenir dans sa région natale et ouvrir une épicerie à Blois en 1847 et commence à fabriquer son chocolat. L’année suivante, il créé sa propre marque qu’il ne cessera plus de faire prospérer.

En 1862, il ouvre une usine à Blois et produit des lors des tonnes de chocolat sous toutes ses formes, poudre, tablettes, bouchées… et connait un succès qui fait que cette marque perdure aujourd’hui! Deux ans plus tard, il ouvre une boutique à Paris et reçoit de nombreuses récompenses, produit 1 510 tonnes par an dès 1880. Une belle histoire pour ce petit garçon partit de loin!

L’usine de Blois en 1902:

Visiter Pontlevoy chocolat poulain

Son village natal lui rend hommage avec plusieurs expositions que j’ai pu voir cet été.

La première, au foyer rural, était consacrée aux affiches publicitaires du chocolat à la belle époque.

Des affiches de chocolat de la Belle époque

On revit alors toute une époque! Du temps où le chocolat se vendait aussi en pharmacie…

Une époque aussi où les grands artistes illustraient ces affiches, tel Mucha . Précurseur dans le domaine de la communication, Poulain développe sa publicité, multiplie les supports, les images, les produits dérivés…. Une importante collection est conservée à Ponlevoy, elle a été exposée dans le cadre d’un petit musée pendant des années, il faut maintenant se contenter d’expositions temporaires en espérant une réouverture prochaine ? On redécouvre des marques disparues au passage. Un livret jeu accompagnait la visite pour les enfants.

Les plantes dans les images Poulain

Une exposition permanente se déploie dans la ville autour des images Poulain consacrées aux plantes et prônant toujours les bienfaits du chocolat.

Et tant qu’à être à Pontlevoy on va en profiter pour visiter le village en suivant une très belle expo photo :

Le musée dans la rue à Pontlevoy

25 panneaux photos permettent de découvrir la ville au XIXème grâce à la collection du photographe Louis Clergeau (10 000 plaques photos!) . Horloger-bijoutier de métier, né en 1877 à Pontlevoy, il immortalisa sa commune sous tous les angles , de quoi constituer un fond d’archives d’une grande richesse!

L’abbaye de Pontlevoy

Monument emblématique du village, elle fut fondée en 1034 par un vassal du comte de Blois. Abbaye bénédictine, Richelieu en fut abbé en 1623.

En 1776, Louis XVI transforme l’abbaye en un collège royal militaire. Les plus grandes familles y enverront leurs enfants. L’enseignement ne quittera pas les lieux, d’abord en accueillant un séminaire. Un lycée privé y est désormais installé. C’est aussi un lieu de concert régulier bien connu des amateurs de musique classique de la région.

Au fil des rues, on découvre la vie d’un village au XIX, les photos montrent la prospérité du village, ses commerces, ses fêtes, ses familles… et l’on retrouve de nombreuses traces du passé dans les architectures.

Dans le prolongement du musée dans la rue, on découvre également les oeuvres de Ferdinand Desnos (1901/1958) peintre né à Pontlevoy.

Mais Pontlevoy a encore d’autres surprises à nous révéler!

Pontlevoy… il y a 23 millions d’années!

A la sortie du village, une zone classée espace naturel sensible permet de remonter le temps! Des explications très claires, des activités pour les enfants, et nous voilà revenus il y a bien longtemps, quand la mer occupait les lieux… On en apprend également beaucoup sur l’extraction de la pierre. Et la pierre de Pontlevoy extraite des nombreuses carrières de la commune se retrouve sur de nombreux édifices de la région, tels les ponts d’Amboise ou d’Onzain.

Visiter Pontlevoy

Visiter Pontlevoy
Mairie de Pontlevoy

Au coeur des châteaux de la Loire (https://toursetculture.com/category/touraine-val-de-loire/), Pontlevoy peut être une halte très agréable pour découvrir la vie d’un village au XIXème et remonter jusqu’aux origines dans l’espace naturel sensible. Tout cela, en gardant une boîte de chocolats à portée de main!

Une participation au rendez-vous #EnFranceAussi , de Le coin des voyageurs, proposé par Sophie ce mois-ci.

Visiter Pontlevoy chocolat poulain

30 commentaires

  1. La fameuse mer des faluns…
    Quand j’étais au lycée à Blois, quand on sentait le chocolat, on savait qu’il allait pleuvoir
    Sinon, oui, je connais surtout le festival. ^_^

  2. Le chocolat Poulain, de bons souvenirs de notre enfance. Une belle histoire pour ce fondateur de la marque Poulain, démarré de rien, et qui a connu un grand succès par la suite.

  3. Magnifique ! Le chocolat Poulain, c’était la gourmandise chocolatée préférée de mon épouse britannique quand elle venait enfant passer ses vacances en France.

  4. Je suis passée dans ce village il y a deux ou trois ans, mais il était tard et je n’ai pas pu voir grand chose. J’ai seulement regardé l’Abbaye à travers les grilles. Je ne savais pas que c’était le berceau des Chcolats Poulain. Dans mon enfant, c’était plutôt le Chocolat Meunier qui était mis en avant.

  5. Ohh le chocolat Poulain, toute mon enfance ! J’adorais ouvrir une nouvelle tablette pour découvrir l’image à l’intérieur (cet article me fait penser que je ne suis pas sûre d’en trouver dans ma supérette de centre ville). Drôle de savoir que ce produit se vendait en pharmacie !

Laisser un commentaire