Isabeau de Limeuil, d’ Isabelle Artiges

Isabeau de Limeuil, la scandaleuse, de Isabelle Artiges, paru aux Editions De Borée, collection Vents d’Histoire en 2021

Isabeau de Limeuil, la scandaleuse, de Isabelle Artiges, paru aux Editions De Borée, collection Vents d'Histoire en 2021

Après avoir re-visité le Chateau de Chaumont sur Loire pendant les vacances, ce livre tombait à point nommé pour en apprendre un peu plus sur le destin assez incroyable d’une de ses propriétaires !

Ce roman historique, qui est aussi une belle biographie d’Isabeau de Limeuil, nous plonge en plein coeur des guerres de religion. Née au château familial de Lanquais, la jeune femme est envoyée à l’adolescence avec ses sœurs à la cour de Catherine de Médicis pour devenir demoiselle d’honneur, bien loin de son Périgord dont elle arpentait bois et champs dans sa petite enfance avec sa soeur de lait qui demeurera à ses côtés comme servante (et nous raconte son histoire).

Remarquée pour sa beauté et son esprit, elle va faire partie de « l’escadron volant » de la reine et se voit confier une mission délicate : séduire le Prince de Condé et le détourner du combat… Mais après avoir été la demoiselle d’honneur la plus en vue de la cour, elle connaîtra ensuite bien des drames.

Si j’ai choisi de découvrir son histoire, c’est qu’à la fin de sa vie, après avoir épousé en 1567, le richissime financier Italien de Catherine De Médicis : Scipion Sardini, elle devient propriétaire du château de Chaumont sur Loire dans le Loir et Cher, où elle sera inhumée ( voir ici : visiter le village de Chaumont sur Loire et son château, domaine et festival des jardins) et que l’on croise de nombreux faits historiques de la région au fil du roman, comme les pendus d’Amboise par exemple.

Ce roman, dense, est dont l’occasion de réviser un peu l’histoire locale autour d’un personnage féminin fort et au destin complexe! La vie de la cour comme la complexité des guerres de religion sont particulièrement bien documentées, j’ai trouvé cette lecture très intéressante !

2 commentaires

Laisser un commentaire