Visiter La butte aux cailles balade street art rues fleuries Paris 13

Visiter La butte aux cailles balade street art rues colorées et cités fleuries du 13 ème arrondissement de Paris : pour commencer une série d’articles très en retard sur plusieurs petits séjours à Paris les deux dernières années souvent pour aller au théâtre, mais toujours en combinant avec un peu de tourisme! Sauf que si mes articles spectacles sont à jour… côté balades à Paris, je dois avoir une dizaine d’articles en stock, mon objectif de mise à jour de l’automne hiver est trouvé côté publication! Pour commencer retour sur une belle balade à la découverte de la butte aux cailles, ses ruelles fleuries et son street art

Balade à Paris : rues fleuries 13 ème arrondissement

Visiter la cité florale

Rendez-vous pour commencer place de Rungis pour rejoindre d’abord la cité florale, construite en 1928, comprise entre les rues Boussingault, Auguste-Lançon et Brillat-Savarin, avant de remonter autour de la rue des Peupliers jusqu’à la la butte aux Cailles et de la petite Alsace. 

Dépaysement garanti! Tout particulièrement au printemps été avec les arbres en fleurs, on se croit dans les rues d’un village et non en plein cœur de la capitale! La cité florale semble prendre parfois des airs de rues de Londres, c’est très agréable de s’y balader. Chaque rue y porte un nom de fleurs, les lampadaires sont cachés dans la végétation, c’est une balade parisienne étonnante!

Rues originales à Paris : la rue Dieulafoy

Changement de décor quelques rues plus loin! La rue Dieulafoy comporte 44 maisons réalisées en 1921,par l’architecte Henry Trésal. Certaines façades sont peintes dans les tons pastels, les couleurs des volets apportent aussi des touches de personnalisation. Là encore dépaysement garanti!

Rue Henri Pape, des maisons attirent également l’oeil, plusieurs ont été construites pour la société coopérative La Petite Chaumière, par l’architecte Henri Rebersat . Côté rue Rouseelle, c’est le retour de la couleur!

Rues fleuries à Paris : square des peupliers

Le square des peupliers est une petite voie triangulaire ouverte en 1926 et bordée de maisons fleuries, aux façades envahies par la végétation qui forme presque une voute au dessus de la rue.

Visiter la butte aux cailles / street art

Après ces détours par ces rues originales, direction la place du sommet de la butte aux Cailles avant de l’arpenter en tout sens à la recherche des plus belles fresques street art à commencer par la poésie de Misstic disparue il y a peu.

Parmi les curiosités, le puits artésien de la butte, qui va chercher l’eau à près de 600 m de profondeur et qui sort à 28 degrés. La piscine est l’une des plus anciennes de Paris. Mais la butte, c’est aussi le paradis du street art avec une variété de techniques et de réalisations qui offre un bon panorama de la création actuelle ! Les enfants de Seth pourraient servir de fil conducteur, il ne faut pas hésiter à zigzaguer dans les ruelles, il y en partout et de tout genre! Chaque année,  l’association Les lézards de la Bièvre invite un artiste du Street Art à y réaliser des œuvres : Mis tic, Jerome Mesnager, Nemo, Mosko & Associés, Speedy Graphito, Jef Aérosol, FKDL, Artiste ouvrier, Jana und JS, da Cruz, Baudelocque, Seth, Jace, Poe, Jo Ber, Omik y ont déjà participé.

La petite Alsace et la villa Daviel

Encore un secteur original pour terminer la visite du quartier!

La petite Alsace est un ensemble de 40 pavillons ouvriers en briques à colombages, dans un style « alsacien » autour d’une cour centrale, construit en 1912 par l’architecte Jean Walter pour le compte de la société l’Habitation familiale. L’entrée est réservée aux résidents. En face, l’impasse de la villa Daviel vaut également le coup d’œil avec ses belles façades fleuries.

Visiter La butte aux cailles balade street art rues colorées et cités fleuries du 13 ème arrondissement de Paris

Une autre balade bucolique et insolite à Paris :

Visites à Paris 14 : visite de Notre dame du travail balade insolite dans le quartier Montparnasse

et d’autres visites

Visite du Musée de la monnaie de Paris et Visiter L’atelier des lumières Paris et Visite de l’Hôtel de la marine Paris 8ème

18 commentaires

  1. Dire que ces pavillons ouvriers maintenant valent une fortune ! Et plus aucun ouvrier n’y habite …

  2. J’ai fait cette balade là il y a longtemps. Il n’y avait pas tout ce street-art. Tu me donnes envie de la refaire.

  3. Miss Tick est décédée il y a déjà quelque temps… Je vois que ses oeuvres lui survivent (encore pour combien de temps).
    Je suis passé à plusieurs reprises rue de la Butte aux Cailles dans le temps, chez « Les Abeilles », pour acheter du matériel apicole (dans une des rares boutiques qui en vendaient sur Paris – en même temps qu’elle proposait un choix impressionnant de miels de provenances diverses et variées).

Laisser un commentaire