Visite de la Bourse de Commerce – Pinault Collection

Visite de la Bourse de Commerce – Pinault Collection à l’occasion du dernier week-end théâtre à Paris pour l’exposition ouverture de ce lieu impressionnant, très bien remis en valeur! Une envie de découvrir ce nouveau lieu d’exposition d’ailleurs née au théâtre avec l’ Interview de Raphaëline Goupilleau pour Juste une embellie

Le bâtiment de la Bourse de Commerce témoigne de cinq siècles de prouesses architecturales et techniques. Il associe la première colonne isolée de Paris, édifiée au 15e siècle pour l’hôtel de Catherine de Médicis, les vestiges d’une halle au blé à l’impressionnant plan circulaire du 18e siècle, couverte dès 1812 par une spectaculaire coupole de métal et de verre. En 1885, le bâtiment devient la Bourse du commerce . La Bourse de Commerce a été restaurée et transformée par l’architecte japonais Tadao Ando (TAAA – Tadao Ando Architect & Associates), l’agence NeM / Niney et Marca Architectes, et l’agence Pierre-Antoine Gatier. Commencé en juin 2017, le chantier s’est achevé en février 2020.

Visite de la Bourse de Commerce – Pinault Collection

On peut désormais y admirer une partie des collections de François Pinault. Tadao Andō y a réalisé une coursive intérieure de 91 mètres de long et culminant à 9 mètres de hauteur qui permet d’admirer les oeuvres exposées d’en haut. Plusieurs galeries s’ouvrent autour du cylindre, et un restaurant au dernier étage complète l’ensemble. La transformation de ce bâtiment en lieu d’exposition est très réussie ! On découvre également un beau point de vue sur la Canopée des Halles et l’église Saint-Eustache.

Visite de la Bourse de Commerce - Pinault Collection

L’intérieur est décoré d’une fresque sous la coupole évoquant le commerce entre les cinq parties du monde par Évariste-Vital Luminais (L’Amérique), Désiré François Laugée (La Russie et le Nord), Victor Georges Clairin (L’AsieL’Afrique) et Hippolyte Lucas (L’Europe), séparées par quatre grisailles représentant les quatre points cardinaux, par Alexis-Joseph Mazerolle. Ce décor est réalisé entre 1886 et 1889. Les pigeons naturalisés de Maurizio Cattelan contemplent les visiteurs…

Les expositions que l’on peut y découvrir ne sont pas toujours très simples à saisir au premier regard mais des médiateurs culturels présents dans les salles sont là pour répondre aux questions, expliquer les intentions des artistes, ne pas hésiter à aller vers eux!

La plus marquante est l’installation en cire d’Urs Fischer, sièges, réplique de l’enlèvement des Sabines de Giambologna et sculpture de son ami Rudi (Rudolf Stingel dont des oeuvres sont aussi exposées dans les galeries) . Ces bougies fondent au fur et à mesure de l’exposition, remodelant sans cesse leurs visuels, un procédé créatif assez saisissant !

Petit coup de coeur personnel aussi pour la petite souris animée de Ryan Gander !

Visite de la Bourse de Commerce - Pinault Collection

Toutes les infos pour la visite https://www.pinaultcollection.com/

20 commentaires

  1. J’y étais lundi dernier et j’ai beaucoup aimé aussi ! Effectivement, les médiateurs culturels sont là pour ajouter des compléments d’information et il ne faut pas hésiter à leur poser des questions.

  2. J’irai sûrement un jour prochain, je ne me rends pas bien compte de ce que donne ce lieu.

  3. La réplique de la célèbre sculpture de Gianbologna est très réussie je trouve. Je n’ai pas encore eu le temps de me rendre dans ce bâtiment.

  4. J’ai sûrement dû passer devant plusieurs fois mais je ne me souviens pas vraiment de ce bâtiment. Il a été très bien rénové, bravo ! J’aime bien les sculptures qui fondent au fur et à mesure ! 🙂

  5. Lieu magnifique que nous avons visiter lors de notre dernière échappée belle Parisienne avec l’enlèvement des Sabines que nous avons également découvert à la fondation Luma à Arles.

Laisser un commentaire