Kinderzimmer Valentine GOBY

Actes sud Août, 2013

En 1944, le camp de concentration de Ravensbrück compte plus de quarante mille femmes. Sur ce lieu de destruction se trouve comme une anomalie, une impossibilité : la Kinderzimmer, une pièce dévolue aux nourrissons, un point de lumière dans les ténèbres. Dans cet effroyable présent une jeune femme survit, elle donne la vie, la perpétue malgré tout.

Mon petit mot

Ce livre me tentait depuis sa sortie, mais je craignait la dureté du thème, alors il a fallu quelques mois et de nombreuses critiques positives pour que je me décide.
Comme j’ai bien fait de le lire enfin!

Un livre dur certes, mais où la vie domine et où de formidables bouffées d’espoir jaillissent.
Un livre à lire, à faire lire, nécessaire. Bouleversant mais sans tomber dans le pathos. Une belle réussite de la part de l’auteure.

C’est une page totalement méconnue (pour ma part) de l’histoire des camps que l’on découvre, naître dans ce lieu de mort,donner la vie au milieu des cadavres… C’est aussi la vie quotidienne de ces camps (à ne pas lire un soir de déprime) dans toute sa cruauté .
Et puis il y a des personnages de femmes, qui luttent pour conserver une certaine dignité, qui s’accrochent à la moindre de raison de tenter de continuer à vivre, de belles leçons de vie.
Des images restent en tête, un lac, du lilas, et ces femmes, Teresa, Georgette et la Java bleue… 

Un grand merci à Philisine pour ce livre voyageur 

Dans le cadre du challenge rentrée littéraire, et de ceux sur la seconde guerre mondiale et la plume au féminin

17 commentaires

  1. Je l'ai déjà écrit dans plusieurs commentaires, ce livre me fait toujours un peu peur… Peut-être un jour me tombera-t-il sous la main…

  2. j'ai hésité longtemps, mais je ne regrette pas, dur oui, mais il n'y a pas que des pages sombres, la lecture n'est pas \ »plombante\ »

  3. Je viens de vérifier : il est disponible à la bibliothèque, je vais peut-être enfin me décider. Tous ces billets très positifs me laissent penser qu'il me plaira.

  4. Merci pour cette participation au challenge Seconde Guerre mondiale ! Un livre qui a l'air \ »dur\ » mais qui, je pense, pourrait me plaire…

  5. Bonjour Eimelle,Suite à l'accord d'Ostinato j'ai repris le challenge sur la seconde guerre mondiale, donc si tu veux continuer dans la lancée je t'invite à y participer et je serais contente que tu y participes. Voici le lien du lancement officiel 🙂 : http://www.chapitre-onze.fr/2015/03/challenge-litteraire-seconde-guerre-mondiale/Quant à Kinderzimmer je l'ai aussi lu et comme toi je l'ai trouvé très dur, mais il est un vrai reflet de ce qui s'est passé dans ces camps de la mort. Valentine Goby s'est fondé sur vrais témoignages.

Laisser un commentaire