La fractale des raviolis Pierre Raufast

Alma éditeur  août 2014
Il était une fois une épouse bien décidée à empoisonner son mari volage avec des raviolis. Mais, alors que s’approche l’instant fatal, un souvenir interrompt le cours de l’action. Une nouvelle intrigue commence aussitôt et il en sera ainsi tout au long de ces récits gigognes.

Mon petit mot

Un premier roman surprenant, et réjouissant!
Où comment dérouler le fil de l’imagination, et sauter un peu du coq à l’âne… comme sait si bien le faire parfois notre esprit qui nous conduit au fil d’associations d’idées bien loin de notre point de départ !

Une succession de chapitres, de petites nouvelles finalement, s’enchainent en suivant un personnage ou une idée, pour finir par revenir à la scène initiale.C’est bien construit, de multiples types de récits s’entrecroisent et ces histoires se dégustent avec plaisir. Toutes ne m’ont pas enthousiasmées de la même façon ( et j’ai encore un peu de flou autour du rubis en refermant la dernière page), mais j’ai eu très souvent le sourire aux lèvres, c’est bon signe.

C’est léger (quoi que certains textes font réfléchir), et moi qui raconte maintenant souvent des histoires à des petits, j’ai trouvé très agréable que l’on m’en raconte à mon tour!
J’ai pensé un moment à la pièce Le porteur d’histoire en le lisant, et j’avais utilisé des mots assez synonymes en écrivant alors mon avis. Bref, un premier roman qui donne envie de guetter les prochaines publications de son auteur!

Une lecture de plus pour cette rentrée littéraire 2014 et pour le défi premier roman.

10 commentaires

  1. J'ai bien aimé l'idée des chapitres poupées russes, mais certaines histoires m'ont mises mal à l'aise. L'histoire des raviolis est géniales !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s