visiter Orange théâtre antique, ville…

Visiter Orange : une journée à la découverte de la ville!

Suite du séjour de début juillet en Provence pour visiter Orange ! Après les lavandes et le Ventoux, les villages perchés et le colorado provençal, direction Orange dans le Vaucluse (en version #teamsansvoiture , gare routière en plein centre ville ou gare train à 15 minutes à pied à peine du centre, de quoi laisser la voiture au garage sans hésitation !). Les principaux centres d’intérêts de la ville sont ensuite assez proche, la visite d’Orange se fait à pied sans difficulté!

Pour commencer, prenons un peu de hauteur!

Point de vue depuis la colline Saint-Eutrope

Depuis la gare, en passant par le quartier de l’ancien hôtel Dieu, direction la statue de la vierge dans le parc de la colline Saint-Eutrope pour avoir une vue plongeante sur le théâtre antique, la ville et toute la région. Au Moyen Âge, la cité est le siège d’une principauté, fief du Saint-Empire romain germanique, qui au fil des mariages, passa aux maisons des Baux, de Châlon puis de Nassau. On découvre un panorama impressionnant depuis ce qui était l’emplacement du château des princes d’Orange. La ville fut durement touchée par les guerres de religion, la citadelle fut finalement détruite sous les ordres de Louis XIV. La ville sera annexée au royaume de France par le traité d’Utrecht en 1713.

Le panorama permet également un premier aperçu de l’architecture de la ville, ses couleurs, ses tuiles…

On découvre la cathédrale, totalement imbriquée dans les maisons qui l’environnent, et au fond l’arc de triomphe façon Christo, emballé pour cause de restauration.

Une représentation du XVIIe siècle de la ville d’Orange par G. Trouillet où l’on voit qu’à l’arrière du mur du théâtre antique se trouvait un quartier d’habitation à l’emplacement des gradins et le château et la citadelle sur la colline.

Chateau and city of Orange 17th century.jpg

Au pied de la colline, le théâtre à l’italienne d’Orange et le monument rappelant l’emplacement de la guillotine pendant la révolution.

Visite guidée de la ville d’Orange

Pour découvrir le centre historique d’Orange et sa cathédrale j’ai ensuite enchaîné avec une visite (gratuite, à noter!) d’environ 1h30 organisée par l’office de tourisme, de quoi avoir un bon aperçu de l’histoire de la ville et de ses principaux points d’intérêts!

Parmi eux :

Visiter La cathédrale Notre-Dame-de-Nazareth

Qui témoigne de l’histoire religieuse tourmentée de la ville et des destructions des guerres de religion.

Arc antique d’Orange

Mais avant de revenir à la suite de la visite guidée, place aux deu monuments les plus connus de la ville d’Orange! Si l’un se refait une beauté, l’autre attend les visiteurs avec impatience!

Visiter le théâtre antique d’Orange

Une visite très intéressante avec en prime des projections d’extraits de nombreux spectacles qui y ont été joués. De multiples panneaux, à destinations des petits comme des grands, une version audio, tout pour plonger dans l’antiquité! Construit sous le règne d’Auguste au Ier siècle av. J.-C. son mur extérieur est un des mieux conservés au monde avec ses 103 m de large pour 37 m de haut. Il ne subsiste qu’une arche du portique qui y était accolé. Il pouvait accueillir 9000 spectateurs.

Le théâtre a ensuite servi de protection à tout un quartier d’habitations installé à l’ancien emplacement des gradins. Il ne fut dégagé qu’au XIX ème.

En ce début juillet, à l’heure du déjeuner, je me suis retrouvée quasiment seule dans le théâtre, magique! La scène mesure 61 m de long.

Pour compléter la visite, face au théâtre, direction la:

Visite du musée d’Orange

On y découvre des vestiges en lien avec le théâtre mais aussi avec toute l’histoire de la ville avec en particulier les fragments de 3 cadastres romains gravés en 77 après J.C. dans le cadre d’une révision complète de la propriété foncière décidée par l’Empereur Vespasien. Plus près de nous, évocation également de la fabrique d’indiennes Wetter fondée à Orange en 1757.

Hôtel de Lapise

Les hôtels particuliers étaient nombreux à Orange, souvent bâtis autour d’une cour centrale et d’une tourelle d’escalier. On peut parfois avoir la chance d’en apercevoir un par une porte ouverte… Ainsi celui de Jacques de Lapise qui devient en 1584 archiviste, secrétaire du prince et greffier de ses domaines.

Balade au fil des rues

Les couleurs, l’évocation des chorégies, une balade très agréable d’un monument à l’autre, temple protestant, hôtel de ville et autres maisons anciennes! Une ville où il fait bon flâner!

Et tout ça, sans la voiture!

Visiter Orange

visiter Orange

5 commentaires

  1. Je découvre cette ville, elle a de superbes vestiges et de belles maisons colorées ! Les cours des hôtels particuliers me font penser aux traboules que l’on retrouve un peu partout en France. 🙂

Laisser un commentaire