Festival WET MONUMENTS HYSTÉRIQUES

C’est le retour du festival WET ! Enfin! Après plusieurs reports, le festival de la jeune création théâtrale s’est tenu ce week-end à Tours, avec pour commencer le spectacle MONUMENTS HYSTÉRIQUES de Vanasay Khamphommala au cloître de la Psalette (un lieu qui mérite une visite au passage Visite cathédrale Saint Gatien et cloître de la psalette) . Dans le cadre de ce festival on pouvait également découvrir : Opa vu et apprécié au festival d’ Avignon et Vie et mort d’un chien (traduit du danois par Niels Nielsen ) et Mamma, Sono Tanto Felice festival de théâtre WET

MONUMENTS HYSTÉRIQUES, VANASAY KHAMPHOMMALA / COMPAGNIE LAPSUS CHEVELÜ

un spectacle de Vanasay Khamphommala, collaboration artistique Delphine Meilland, avec les comédien·ne·s et techniciens de l’ensemble artistique du Centre dramatique national de Tours – Théâtre Olympia : Thomas Christin, Garance Degos, Hugo Kuchel, Tamara Lipszyc, Delphine Meilland , création régie Simon d’Anselme de Puisaye, Tom Desnos

Festival WET MONUMENTS HYSTÉRIQUES
 vanasay
marie petry

Festival WET MONUMENTS HYSTÉRIQUES

Qu’est-ce qu’un monument ?

Bonne question , non ?
Au milieu du cloître où le public s’installe trône un piédestal rose. Support peut-être pour une statue ? Oeuvre en lui-même ? Pochette surprise ? Nous sommes donc conviés à l’inauguration de ce monument à… aux… on ne sait pas trop, mais de toute façon, rien ne va se passer comme prévu!

Le maire et son adjoint font faux bond, les « cafouillages logistiques » s’enchaînent, alors les personnes présentes vont tenter de prendre le relais. Quelques fantômes et autre Genius loci « esprit du lieu » vont même s’en mêler, tandis que corps et mémoires des vivants se mettent eux aussi à dysfonctionner.

On rit beaucoup et ce cela n’empêche pas de se questionner! Sur cette notion de monument donc, mais aussi sur la mémoire, le souvenir, l’imaginaire…
On apprend des choses aussi, le spectacle s’adaptant au lieu où il est joué et en en racontant l’histoire et en interrogeant la mémoire… Qui s’est assis, là, avant nous ? Qui a posé son pied au même endroit ?
Monuments hystériques mélange ainsi les genres de belle manière, documentaire, théâtre, performance… Vanasay Khamphommala retrouve pour l’occasion l’équipe de l’ensemble artistique du CDN de Tours après un Vénus et Adonis très réussi il y a quelques années. Les nouveaux membres du groupe sont très convaincants dans leurs différents rôles, de jeunes artistes à suivre, bravo à tous !

Vanasay Khamphommala est artiste associé au T° dont il a été dramaturge permanent de 2014 à 2018.

Festival WET MONUMENTS HYSTÉRIQUES

photo marie Petry

Les derniers articles théâtre parus sur ToursEtCulure :

Interview de Raphaëline Goupilleau Juste une embellie

Interview de Johanna Boyé Le visiteur

Quels spectacles voir à Tours et en Touraine cette saison ?

Interview Alison Demay Juste une embellie L’école buissonnière

Spectacles coups de coeur d’ Avignon à voir au théâtre à Paris ou en tournée

Coups de coeur festival d’Avignon 2021

6 commentaires

Laisser un commentaire