Balade à Loches des bords de l’Indre à la cité royale

Re – visiter Loches… Dimanche après-midi, bonheur d’une première vraie balade dans Loches et sa cité-royale, des bords de l’Indre au donjon, sans horaire, sans ce fameux kilomètre, en prime, avec ciel bleu et en famille! Le bonheur, tout court… apprécier, plus que jamais… La semaine dernière, avec la reprise du travail en présentiel, j’étais passée plusieurs fois au pied des remparts, mais sans prendre le temps d’admirer patrimoine et nature, cela fait beaucoup de bien de refaire tranquillement ce circuit habituel mais dont on ne se lasse jamais!

Au départ du parking de la gare de Loches, un premier coup d’oeil général, logis royal, tour saint-Antoine, bord de l’indre au moulin des Cordeliers, statue d’Alfred de Vigny sur la place, on refait connaissance!

L’eau est très présente dans cette promenade, je ne me lasse pas de flâner sur les bords de l’Indre, d’admirer les reflets dans l’eau, de quoi en faire une deuxième participation au thème du mois du RDV #EnFranceAussi avec Sylvie et Mitchka aux commandes « Balades au bord l’eau » après la visite d’Avignon entre Rhône et roues à aubes!

Visiter Loches, bords de l’Indre, jardins…

La promenade des bords de l’Indre n’est pas encore réouverte, on peut simplement suivre un peu la route qui le longe côté voie ferrée avant de revenir dans le centre ville. Le jardin public non plus (il devait rouvrir le 18) mais on se dirige quand même sans cette direction pour admirer le château et son enceinte de ce côté. (les deux premières photos datent d’une balade en février)

La tour Saint-Antoine

Dans les repères de la ville de loches, la Tour saint-Antoine avec ses 52 mètres de haut, se repère de loin mais il faut un bon zoom ou des jumelles pour apprécier en détail son architecture !

Ancien clocher de l’ église Saint-Antoine aujourd’hui disparue, elle est le beffroi de la ville depuis la révolution française. Sa construction a débuté en 1529, en faisant un des rares beffroi Renaissance toujours visible. Les derniers étages sont pourvus de balustrades et de nombreux médaillons, assez mystérieux. On retrouve la fleur de lys, le blason de la ville de Loches, celui du gouverneur de la ville à l’époque de la fin de la construction de la tour (Honorat II de Savoie) . Elle ouvre très ponctuellement à la visite (journées du patrimoine, et offre une vue inoubliable sur la ville!). A ses pieds, la statue d’Alfred de Vigny, né à Loches.

Le Moulin des Cordeliers Loches

Un bel exemple d’architecture industrielle (moulin à farine sur l’Indre) devenue résidence de tourisme et salle d’exposition!

On laisse derrière nous la porte des Cordeliers pour longer de jardin public par l’arrière et admirer les rosiers grimpants sur les façades au passage. Je ne vous refais pas tout l’historique de la cité, pour ceux qui veulent en savoir plus, suivez les articles cités au fur et à mesure de l’article pour en savoir plus sur la ville de Loches.

Si la voie ferrée se traverse sans trop se soucier du passage des trains, on découvre des beaux points de vue sur l’ensemble donjon – logis royal – collégiale Saint-Ours que nous irons revoir de plus près ensuite!

Rue Quintefol- rue des Moulins, on se retrouve au pied du rempart, je vous avais proposé un circuit de balade permettant de le longer côté gauche, par le boulevard Philippe Auguste, on peut aussi monter tout droit par la rampe sous la collégiale Saint-Ours. Cette rue Saint-Ours comporte de belles demeures anciennes et offre d’intéressantes vues du logis royal et des nombreux chiens qui s’y dressent. on passe devant les maisons dites de L’argentier du roy et de l’Ecuyer du roi, qui rappellent les riches heures de la cité royale de Loches.

Visiter Loches, côté rempart

Mais pour cette fois, on ne monte pas par la rampe, mais on fait d’abord quelques pas à droite pour voir une zone de travaux récents qui dégage le rempart. On découvre beaucoup mieux l’imbrication maisons-remparts-terrasse du logis royal et de multiples tourelles dans cette zone dite du petit Fort Saint-Ours avec sa double ceinture de rempart, les plus anciens de la ville.

On se glisse alors derrière la maison du tapissier (en rénovation aussi), pour continuer à suivre le rempart au plus près et chercher de nouveaux points de vue sur le château!

C’est Louis Ier d’Anjou qui a fait commencer la construction de cette partie de la cité royale, à la fin du XIVe siècle. Charles VII y séjournera ensuite régulièrement, avec sa favorite Agnès Sorel. C’est aussi là qu’il rencontra Jeanne d’Arc en 1429.

Épouse successive de Charles VIII puis de Louis XII, Anne de Bretagne résida ensuite très souvent à Loches de 1492 à 1511. C’est à cette période que fut construite une extension au logis royal et l’oratoire gothique flamboyant dont on aperçoit la fenêtre ainsi que l’extrémité de la loggia.

Les premières tours que l’on aperçoit correspondent à la partie la plus ancienne de l’enceinte de Loches : le petit fort Saint-Ours, en contrebas du logis royal et de la collégiale Saint-Ours. On trouve dans ce quartier de nombreuses maisons construites du XVI au XVIIIème.

On continue à longer le rempart en direction de la porte royale, entre hôtels particuliers et troglodytes…

Visiter la cité royale de Loches

Avant de passer la porte royale, n’oublier pas de lever la tête, du côté du Musée Lansyer, pour un petit salut au diablotin – bouffon du roi!

Pour visiter le château, c’est pour bientôt, réouverture le 21 mai! En attendant, vous pouvez plonger dans les souvenirs, une visite du logis royal au moment de Noël Noël au Pays des Châteaux Cité royale de Loches Charles Dickens : Un chant de Noël

et trois articles un peu plus anciens d’une très belle expo au château de Loches

Costumer l’histoire Loches 3 : le logis royal

Exposition château Loches 2 : le logis royal

Costumer l’histoire Loches 1 donjon

Pour rester dans cette ambiance, la même balade ou presque en version hiver avec un léger voile de neige https://toursetculture.com/2018/02/10/la-cite-royale-de-loches-sous-la-neige/

Si vous voulez en savoir plus sur la maison – musée du peintre Emmanuel Lansyer et le beau point de vue qu’elle offre sur la ville : https://toursetculture.com/2019/05/23/visite-maison-musee-lansyer-loches-canaletto-piranese/

Si vous ne connaissez pas, n’hésitez pas à aller y faire un tour à sa réouverture!

On peut aussi finir le tour des remparts par le boulevard Philippe Auguste et revenir à la porte royale en montant par la rampe face au stade, de quoi se rendre vraiment compte de l’importance de la ceinture défensive de la ville!

Les remparts de Loches

Pour mémoire, Loches, c’est 4 km d’enceinte : 1,2 km autour du château, 400 m autour du fort Saint-Ours et 3 km d’enceinte urbaine (les secrets des remparts) de quoi faire une belle balade, rien que sur cette thématique! Ce côté là plus détaillé en version automne : https://toursetculture.com/2018/10/25/loches-cote-remparts-et-cite-royale-boulevard-philippe-auguste-fete-dautomne/

La collégiale Saint-Ours

Le musée Lansyer et la collégiale Saint-Ours ne sont pas encore ré-ouverts, on saluera le tombeau d’Agnès Sorel une autre fois, on peut toujours admirer le porche en attendant et l’évolution de la restauration du bâtiment.

On s’enfonce ensuite dans la cité vers le donjon, en passant devant le jardin du presbytère et son point de vue sur la vallée de l’Indre .

Visiter Loches, le donjon

En direction du donjon, on prend aussi le temps de flâner… un puis, un papillon, des roses…

Même ans pouvoir y entrer, il frappe toujours par sa majesté, avec ses 36 mètres de hauteur. Elevé au 11 e s. par Foulques Nerra, il servit ensuite de prison (en particulier à Ludovic Sforza voir l’article sur l’Italie à Loches) .

Visiter Loches, ville Renaissance

Pour en savoir plus sur les hôtels particuliers et les bâtiments remarquables de la renaissance à Loches, je vous renvoie à cet article : https://toursetculture.com/2019/09/01/italie-renaissance-loches-sforza-caravage-hotels-particuliers/

Plaisir de retrouver un peu d’animation dans les rues, des commerces ré-ouverts, sans oublier d’admirer leurs belles enseignes, ou leur ombre sur les murs..

Les bords de l’Indre à Loches

Pour la fin de la balade , les photos datent du printemps et de l’automne derniers! Des bains douches au parking du stade en passant par le jardin public, le long de l’Indre… une balade bucolique très agréable en toute saison!

La balade le long de l’Indre peut se faire aussi du côté du stade jusqu’à la maison des associations, de quoi multiplier les points de vue sur le château! Et quelques photos restées dans l’appareil du côté du jardin public et de ses reflets dans l’eau! Ma préférence va peut-être d’ailleurs à l’automne… et vous ? A quelle saison préférez vous Loches ?

Pour prolonger la visite de Loches : forêt domaniale , prairies du Roy, Beaulieu-les-loches

Pour prolonger la visite de Loches : on traverse l’espace naturel et artistique des prairies du roy pour découvrir la ville voisine de Beaulieu les Loches qui est elles aussi riche de patrimoine : https://toursetculture.com/2019/02/02/les-prairies-du-roy-beaulieu-les-loches-loches-zone-humide-art-et-patrimoine-historique/

Photos d’une balade de l’été dernier (j’avais un certain retard dans le tri!) d’œuvres de l’exposition estivale Beaux Lieux dans la prairie qui relie les deux villes. du château de Loches à l’abbaye de Beaulieu et son clocher fraîchement restauré.

Loches, c’est aussi une immense forêt domaniale, à découvrir à pied, à vélo, ou à cheval : https://toursetculture.com/2020/02/03/randonnee-equestre-promenade-foret-loches/

Un week-end à Loches en Sud-Touraine

Au départ de Loches, de multiples petites escapades sont possibles , n’hésitez pas à cliquer sur les liens:

Aller flâner sur les bords de l’Indrois au pied du château de Montrésor

Admirer les roses du village fleuri de Chédigny

Découvrir la ville de Descartes et son jardin

Visiter un des châteaux à proximité, Montpoupon, Amboise, Chenonceau

Remonter la vallée de l’Indre vers Cormery et les vestiges de son abbaye

Une destination nature et patrimoine que je vous invite vivement découvrir!

Visiter Loches

J’espère que cet article vous aura envie de venir à votre tour faire une petite promenade du côté du Sud touraine et de Loches!

visiter Loches

21 commentaires

  1. J’aime beaucoup les villes avec remparts! Je trouve qu’elles portent toute l’histoire de notre pays! Et visiblement, il y a aussi de beaux espaces naturels autour de Loches…

  2. J’y suis passée l’été dernier, en allant en Bretagne, sans avoir le temps de tout visiter, je me suis promis que j’y retournerai prochainement, car tes photos m’en donnent vraiment envie ! Merci pour ce beau partage.

  3. merci pour toutes ces images de Loches! Et si on se faisait les châteaux de la Loire avant que les Chinois, japonais et autres touristes en troupeau ne reviennent???

Laisser un commentaire