Medee théâtre fresques Pompei et Herculanum

Médée des fresques de Pompéi au théâtre.

Je continue mes recherches sur les personnages mythologiques, croisés lors de la visite de Pompéi et  au musée archéologique de Naples ou sur les scènes de théâtre.

Voir cet article pour en savoir plus sur les différentes interprétations du mythe de Médée

Médée , le glaive à la main , s’apprêtant à tuer ses enfants (Pompéi, Villa des Dioscures)
Fresque du IVe style (époque julio-claudienne, épouqe flavienne).
Selon Pline, qui évoque le tableau de Timomaque dont cette fresque serait la réplique, tout l’intérêt tient à l’expression de Médée, prise entre la tristesse de devoir perdre ses enfants et sa fureur contre Jason, qui la précipite dans cette vengeance meurtrière.
« Médée regarde les deux enfants que Jason a mis en elle quand ils s’aimaient. Pour lui, elle a trahi son père, elle a tué son jeune frère, elle a tué Pélias, elle lui a donné deux fils et il la répudie. La colère monte en elle. Elle entre dans la chambre des enfants. L’un s’appelle Merméros, l’autre Phérès. Elle dit au pédagogue : « Va. Prépare pour eux ce qu’il faut pour chaque jour » alors qu’elle sait que ce seront les objets qui les accompagneront dans la tombe souterraine. Elle les regarde. Elle va les tuer. Voilà l’instant de la peinture. » (Pascal Quignard, Le Sexe et l’effroi, Gallimard, Folio, 1994, p.188-189) autour-de-medea-

Un personnage et un instant tragique qui a bien entendu inspiré de nombreux artistes, voir cet article Médée dans l’art

Peinture murale romaine, 1°s.
Médée projette le meurtre de ses enfants.
Provient de Pompéi (Casa dei Dioscuri).

Naples, Museo Nazionale Archeologico. 

Au musée archéologique de Naples, on trouve également une fresque de Médée provenant de  la Villa Arianna, découverte lors des fouilles archéologiques de l’ancienne ville de Stabiae (aujourd’hui Castellammare di Stabia). Médée porte une épée non encore utilisée. Elle est là encore représentée juste avant son passage à l’acte. 

330 av JC Musée du Louvre Médée tuant un de ses enfants

4 commentaires

  1. savant et très complet, de quoi mieux suivre lors du prochain médée que je croise !! cela ne saurait tarder, départ pour avignon dans 15 jours !!!

  2. Cela fait partie des grands personnages féminins autour desquels il est intéressant de croiser plusieurs approches, je suis en train de lire la relecture du mythe par Christa Wolf, intéressant!. Pas de Médée à priori pour moi dans la saison à venir, dommage la version donnée à Nice cette année m'aurait intéressée! J'espère qu'Avignon réservera de bons moments!

Laisser un commentaire