Beloved de Toni Morrison

Vers 1870, aux États-Unis, près de Cincinnati dans l’Ohio, l’histoire des lieux se lie au fleuve qui marquait jadis pour les esclaves en fuite la frontière où commençait la liberté. Dans l’une des maisons, quelques phénomènes étranges bouleversent la tranquillité locale : les meubles volent et les miroirs se brisent, tandis que des biscuits secs écrasés s’alignent contre une porte, des gâteaux sortent du four avec l’empreinte inquiétante d’une petite main de bébé.
L’arrivée d’une inconnue, Beloved, va donner à cette mère l’occasion d’exorciser son passé.

Mon petit mot

Un livre qui trainait depuis longtemps dans ma PAL et que Jostein m’a donné envie de sortir.

Choisi à l’époque pour ses échos tragiques à Médée, j’ai trouvé ce livre très intéressant pour l’histoire de l’esclavage aux Etats-Unis.
Toutes les souffrances, les négations de l’être humain, un livre violent, révélateur, nécessaire encore et toujours hélas quand les droits de l’homme continuent à être bafoués jour après jour et pays après pays, qui plonge le lecteur au coeur des drames mais aussi de l’espérance.

Fuir. Se libérer. Renaître? Ou tuer l’enfant pour qu’il ne subisse pas les mêmes tourments?

La famille est au coeur du roman, le rapport mère-filles en particulier, dans une histoire polyphonique, pas toujours simple à suivre d’ailleurs, entre présent, passé , et points de vue des uns et des autres.
Mémoire, folie, mystère, mais aussi poésie, un texte assez envoutant.

Bref, intéressant, mais complexe!

Dans le cadre du challenge:

4 commentaires

Laisser un commentaire