Brunetti entre les lignes Donna Leon

février 2016
Gabriella Zimmermann (traducteur)
C’est le 23e roman de la série mettant en scène le personnage de Guido Brunetti.

En ce maussade lundi de printemps, le commissaire Guido Brunetti pensait n’avoir rien d’autre à faire que de lire des rapports, quand il reçoit soudain un appel fiévreux de la directrice d’une prestigieuse bibliothèque vénitienne. Plusieurs livres anciens et de grande valeur ont été endommagés, d’autres ont même disparu. Mais quand l’un des suspects est retrouvé mort chez lui, l’affaire prend une tournure beaucoup plus sinistre.

Mon petit mot

C’est toujours un plaisir de retrouver les personnages de la série , et surtout de retrouver Venise!

Nous sommes au début du printemps, Venise commence à se parer de fleurs, de parfums… et de touristes! L’occasion d’égratigner d’ailleurs au passage les immenses paquebots de croisière et leurs dégâts sur la cité des Doges… On boit un café au Florian, on déguste des artichauts ou des crabes… bref, les ingrédients sont tous réunis pour un très bon moment de lecture. Un roman d’atmosphère plus qu’un thriller haletant, certes, mais c’est pour moi tout ce qui fait le charme des Brunetti !
L’enquête nous plonge dans le monde des livres anciens, des auteurs latins et grecs, des bibliothèques, du trafic d’objets d’art, des collectionneurs, des questions de sécurité dans les bibliothèques, citations (de Tertullien en particulier ) en prime, de quoi ravir les bibliophiles.
Et puis vous l’aurez compris, ce n’est finalement pas elle l’essentiel… c’est Venise…
Un petit bémol, j’ai trouvé la fin très abrupte! Certes, tout est dit, mais je l’ai trouvé un peu sèche, je n’étais sans doute pas du tout pressée de quitter l’univers vénitien, j’aurais bien refait un dernier tour de vaporetto dans la lagune!
dans le cadre des challenges
Logo challenge vénitien
Challenge Rentrée littéraire janvier 2016

Alors, pour prolonger la lecture,  j’en profite pour ressortir quelques photos de mon voyage à Venise!

10 commentaires

  1. Même chose pour moi, effectivement : j'ai trouvé la fin un peu étouffante, il aurait vraiment été possible de prolonger un peu le récit.

  2. Je n'ai encore lu aucun roman policier de cette série, et le monde des livres antiques que tu m'évoques attirent encore plus !

  3. c'est vraiment l'ambiance qui fait leur charme, n'hésite pas à découvrir (mes préférés restent les premiers, Meurtre à la Fenice et Entre deux eaux)

Laisser un commentaire