Trousse de toilette et règles, voyage sac à dos zéro déchet

Que mettre dans sa trousse de toilette minimaliste pour un voyage sac à dos à tendance zéro déchet et slow cosmétique ? Suite à mon premier article sur le contenu général de mon sac à dos de voyage je poursuis avec plus de détails sur le contenu de la trousse de toilette :

Contenu de ma trousse de toilette pour un week-end

Pour un séjour de moins d’une semaine en France, je n’emporte que le strict minimum, au pire, il sera toujours possible d’acheter sur place, le « au cas zou »! Cela ne m’est arrivé qu’une fois, en Provence où mistral et soleil avait nécessité le rachat d’un flacon d’huile hydrante spécifique pour les cheveux

Voilà le contenu des deux petites sacoches trousse de toilette et pharmacie que j’ai emportée pour une petite semaine aux sports d’hiver ( séjour à Chamonix Mont Blanc, sans skier)

Que mettre dans sa trousse de toilette minimaliste pour un voyage sac à dos à tendance zéro déchet et slow cosmétique

Pour la mini trousse de toilette et mini trousse à pharmacie, la pratique quotidienne vers le zéro déchet facilite sa préparation. Voir Vers le zéro déchet en Touraine , cuisine, salle de bain, vacances…. Au fur et à mesure de l’usure des produits, je remplace ceux qui se terminent par des achats si possible du côté des artisans locaux ou du Label Slow cosmétique en fonction des produits disponibles dans la boutique zéro déchet proche de chez moi . En gros on y trouve des produits à usage multiple, transvasés dans les plus petits contenants possibles :

  • un petit cube de savon de Marseille qui peut dépanner aussi pour la lessive (il existe aussi des savons multi-usages utilisables à la fois pour le corps, les cheveux, comme dentifrice, pour la lessive et la vaisselle, à tester pourquoi pas avant un voyage pour ne pas avoir de mauvaises surprises en route!) Attention, il existe des savons de Marseille qui n’en ont que le temps, bien vérifiez la composition! Le mien vient de la savonnerie Le fer à cheval
  • un petit morceau de shampoing solide adapté à mon type de cheveux (avec le petit sac filet pour le faire sécher avec le savon) en ce moment c’est le Pachamamai Sweetie ou le Sunny dans sa boite métal 25g (il y a en a pour tous les types de cheveux)
  • de l’huile de jojoba qui sert aussi bien de démaquillant, d’hydratant pour le corps et les cheveux
  • deux carrés démaquillants lavables
  • en hiver de l’huile de coco pour lutter contre le desséchement de la peau avec le froid (en crème de nuit pour le visage, après la douche pour le corps, en bain d’huile avant le shampoing pour les cheveux…)
  • le dentifrice solide dans sa petite boite et une brosse à dent de voyage pliante ( j’en avais un lot, quand la dernière sera usée je passerai à une brosse en bambou et – ou à tête changeable, je termine d’abord ce que j’ai)
  • un petit morceau de déodorant solide dans sa petite boite métallique, ou boite carton
  • un mini mascara bio
  • un peigne
  • du tea tree
  • produits spécifiques pour ce voyage : crème solaire indice 50 et baume à lèvres solaire.
  • les boules quiès (depuis une chambre partagée où j’ai regretté de ne pas en avoir, c’est le « cazou » que je garde!)

S’y ajoutent :

  • une petite pharmacie de base : une plaquette de chaque médicament que j’utilise habituellement (antidouleur, antiallergie, contre la diarrhée) et non la boite entière ( scotcher éventuellement le côté métallique pour éviter de perdre des comprimés en route), quelques pansements de plusieurs tailles dont un ou deux pour les ampoules, des lingettes désinfectantes, deux-trois dosettes de sérum physiologique…
  • un petit sachet accessoires ( un oriculi en bambou dont j’ai recoupé le manche pour qu’il rentre dans le sachet, une mini lime à ongle, une mini paire de ciseaux, barrette, élastiques, pince à épiler…), un mini kit couture

Tout n’est pas zéro-déchet, la brosse à dent de voyage est encore en plastique, la crème solaire et le baume à lèvres viennent de grande surface, mais d’étape en étape, cela avance!

Quel type de trousse de toilette pour le voyage en sac cabine pour l’avion ?

J’ai pris une photo avec mon ancienne trousse de toilette de voyage à fleurs au fond qui était autrefois remplie à ras bord, je pense avoir divisé par deux le volume depuis.

Je préfère désormais avoir plusieurs petites trousses (en sachant très bien ce qu’il y a dans chacune pour ne pas avoir tout à fouiller et les préférant imperméables et transparentes comme les deux du milieu, qui peuvent aussi servir pour l’avion) plus logeables dans le sac, qui peuvent boucher les trous, se glisser dans une paire de chaussures … ou dans la poche d’une veste s’il n’y a rien pour les poser dans la salle de bain.

Pour l’avion, les liquides, crèmes et pâtes, dans des contenants de 100 ml maximum, doivent être placés dans un sac plastique transparent fermé d’un volume maximum de 1 litre (environ 20cm x 20cm, 1 seul sac par personne, exemple d’Air France, à vérifier pour chaque compagnie). Attention aussi aux lames du rasoir de sureté qui doivent être rangées dans un étui, les ciseaux à ongle de moins de 6 centimètres sont en principe autorisés.

qu'emporter mettre trousse de toilette minimaliste zéro déchet

Qu’emporter de plus dans une trousse de toilette pour un voyage en sac à dos?

Côté droit sur le sac imper rose, j’ai ajouté le surplus que j’ajoute selon les besoins quand le voyage dure plus qu’un grand week-end qui remplit la petite pochette noire et blanche du fond :

  • ma routine quotidienne transposée en petit format :
  • morceau de savon doux au beurre de karité (avec son sac à savon pour sécher et une pochette imperméable pour le transport) un petit flocon avec l’hydrolat ou l’eau florale que j’utilise à cette période (myrte en général qui décongestionne aussi les yeux qui souffrent de la clim des transports, géranium ou lavande l’été)
  • un petit flacon avec un mélange d’huiles adapté à ma peau pour le visage
  • un autre avec mon mélange pour les cheveux
  • un baume multi usages à base de karité que j’ai fait fondre pour pouvoir en transvaser une partie dans le petit pot placé devant (et en en profitant pour y ajouter un peu d’huile de jojoba, je trouvais sa texture difficile à appliquer) et qui sert aussi bien pour le corps que les cheveux.
  • L’été, j’ajoute aussi l’huile essentielle de lavande pour les piqûres d’insectes et selon la destination un anti-insectes plus spécifique et une pince tire-tique.

Les règles et le voyage, culottes lavables et autre cup menstruelle

Voilà bien un des soucis féminins en voyage… d’autant qu’avec le changement de mode de vie, le flux peut-être beaucoup plus imprévisible qu’à la maison ! Il y a les techniques médicales, à voir avec son gynéco, comme prendre la pilule en continu, les protections jetables catastrophiques pour l’environnement et pas toujours clean côté composition mais très pratiques à transporter dans certaines occasions, et puis il y les protections lavables qui offrent plusieurs possibilités.

De mon côté s’ajoute donc un sac pour les serviettes hygiéniques lavables et culottes lavables et leur pochette imperméable de transport en attendant de pouvoir les rincer et le petit cube de savon de Marseille pour le lavage. Problèmes : cela prend de la place dans le sac, il faut pouvoir les laver et la durée de séchage est très longue, et sachant que même si vous avez un sèche-linge à disposition leur composition leur interdit d’y passer… bref, ce n’est pas totalement idéal. J’ai vu qu’une marque (ou moins) proposait une culotte de règle en mérinos, qui doit donc sécher beaucoup plus vite que les culottes en coton, à tester peut-être pour un prochain voyage ! Et pour certains activités, il faut en plus prévoir des tampons jetables avec leur lot d’inconvénients. Je n’ai pas testé le maillot de bain menstruel… des retours parmi vous si vous avez tenté ?

Pour celles qui sont passées à la cup, c’est un gros gain de place et beaucoup plus pratique, à condition de trouver un endroit pour la faire bouillir pour la stériliser, en avoir deux permet d’en avoir plus facilement toujours une propre prête à l’usage en attendant de pouvoir nettoyer l’autre. Il existe des stérilisateurs pliables pour coupe menstruelle, à mettre au micro-onde ou à remplir d’eau bouillante. A tester en tout cas bien avant le voyage pour trouver la bonne taille et devenir une pro de l’insertion – vidage – lavage en toutes circonstances !

Petits trucs pratiques pour préparer sa trousse de toilette minimaliste :

  • Préparer votre trousse au moins une semaine avant le départ et essayez de ne vous servir que de son contenu pendant deux ou trois jours pour voir ce qui manque ou au contraire ce qui ne sert pas et avoir une idée de la bonne quantité de produits à emporter.
  • Prévoir des trousses imperméables ou les glisser dans un sac imperméable, on n’est jamais à l’abri d’un flacon mal fermé qui se renverse dans le sac
  • Noter au retour de chaque voyage ce qui a servi ou non, ce qui éventuellement a manqué ou ce qui peut être supprimé

Contenu de mon mini kit d’urgence

En complément de la trousse à pharmacie qui reste au logement pendant les randonnées à la journée, j’ai une version mini que j’emporte avec moi, contenu dans une boite glissée dans une mini sacoche imperméable :

  • une mini pharmacie avec deux ou trois pansements, quelques comprimés de mes médicaments essentiels (anti douleur, contre les allergies…, il faudrait que je mette un petit morceau de scotch sur l’arrière pour ne pas perdre une gélule en route), un ou deux mouchoirs, lingette désinfectante (pas top côté zéro déchet mais bien pratique), un petit morceau de savon dans la mini pochette plastique orange, quelques feuilles de papier hygiénique biodégradable, deux épingles de sureté, des élastiques (qui renforcent aussi la fermeture de la boite), mini lime à ongles, numéros de téléphone essentiels…
  • gel antibactérien pour les mains

Si vous avez des produits à conseiller, n’hésitez pas à partager vos bons plans!

15 commentaires

    • c’est mon cas aussi (genre foin l’été) et franchement ce n’est pas simple… j’en ai testé pas mal, je retiens le Sunnie de chez Pachamamaï et le « cheveux abimés » des savons de Joya en format 30 grammes qui ne tient pas de place, quitte en période de grande sécheresse à faire un masque- bain d’huile de jojoba ou de coco avant le shampoing pour ne pas galérer au démêlage!

  1. Dis donc tu es sacrément équipée, surtout la pharmacie je suis impressionnée !
    (je note l’idée d’acheter une seconde cup, c’est pas bête)

  2. Tu as une organisation qui me laisse très admirative .. il y a des idées à piocher chez toi.

  3. c’est plein d’idées excellentes je note…
    en particulier les savons multi-usages et le shampoing Pachamamaï tout comme les trousses transparentes!
    j’admire ton organisation moi qui emporte toujours trop de choses 🙂

  4. J’utilise des carrés démaquillants depuis un an… Comme je ne maquille pas du tout, mais du tout, je n’ai aps besoin de grand chose dans ma trousse… En revanche, je ne savais pas qu’il y avaait des savons multi usages… Un truc que j’aimerai bien tester…

Laisser un commentaire