La puce à l’oreille Feydeau Comédie Française Cinéma

Et non, toujours pas d’escapade théâtrale parisienne en vue pour le moment! Mais dans la série, si tu ne vas pas à la Comédie Française, la Comédie Française viendra à toi, après avoir apprécié Les Damnés dans la Cour d’honneur du Festival d’Avignon, cette fois, c’est au cinéma d’ Amboise que j’ai pu découvrir cette pièce de théâtre, grâce au programme de diffusion avec Pathé.

Au cinéma A d’Amboise

puce à l'oreille feydeau comedie française

C’est la première fois que je « testais » ce dispositif, jusque là, les kilomètres (le cinéma le plus proche le proposant étant à une quarantaine de kms de chez moi) et le prix me freinaient, mais je ne regrette pas mon choix!

Cette soirée était d’abord l’occasion de découvrir un Feydeau que je ne connaissais pas. Dans un chalet enneigé des années 60, Raymonde de Chandebise est persuadée que son mari la trompe. Avec l’aide de son amie Lucienne, elle va tenter de démasquer le coupable en organisant un RDV coquin à l’hôtel du Minet-Galant… mais rien ne va bien sûr se passer comme prévu! Car son mari a un sosie… employé de l’hôtel…

Tous les ingrédients du vaudeville sont en place! Des portes qui claquent, des lits qui tournent, des quiproquos et rires en pagaille, le tout dans un rythme échevelé!

C’est parfaitement calé, et derrière la légèreté et les gags, toute la technique de la troupe peut se déployer!

Comédie française La puce à l'oreille cinéma

Quelle distribution en effet! Entre l’excellent Serge Bagdassarian qui passe en un instant du rôle du mari à son sosie (sacré performance en coulisses pour gérer le changement de costume!) avec la même justesse, le drôlissime docteur ( Alexandre Pavloff ) ou encore le neveu affublé d’un tic de prononciation qui ne prononce que les voyelles (Jean Chevalier), tous sont parfaits dans leur rôle. 

On ne rit sans doute plus aujourd’hui exactement aux mêmes répliques qu’à la création. Côté misogynie, il y a quand même des choses qui ont bougé, et cela fait du bien d’en rire!

Le passage par la caméra et le grand écran est réussi, il y a d’ailleurs des scènes très « cinématographiques », une implication des corps, un engagement physique, qui passe très bien au cinéma. 

Bref, un Feydeau virevoltant, réglé comme un coucou suisse, qu’il serait dommage de manquer, que vous passiez par Paris, ou par une salle de cinéma! 

La Puce à l’oreille de Feydeau à la Comédie française ou au cinéma

https://www.comedie-francaise.fr/fr/evenements/la-puce-a-loreille-1920#

Mise en scène Lilo Baur
Avec Thierry Hancisse, Cécile Brune, Alexandre Pavloff, Serge Bagdassarian, Bakary Sangaré, Nicolas Lormeau, Jérémy Lopez, Sébastien Pouderoux, Anna Cervinka, Pauline Clément, Jean Chevalier, Élise Lhomeau, Birane Ba, et les comédiens de l’académie de la Comédie-Française Camille Seitz, Askel Carrez, Mickaël Pelissier, Nicolas Verdier
Scénographie Andrew D Edwards
Costumes Agnès Falque
Lumières Fabrice Kebour
Musique originale et concept sonore Mich Ochowiak
Réglage des mouvements Joan Bellviure
Maquillages Carole Anquetil
Collaboration artistique Katia Flouest-Sell

A voir à la salle Richelieu ou au cinéma les 11 novembre et 1er décembre à 17h et le 12 novembre à 20h

D’autres pièces de Feydeau sur Toursetculture

Les fiancés de Loches

On purge bébé

Le dindon


4 commentaires

Laisser un commentaire