Les fiancés de Loches Hervé Devolder Feydeau Espace Malraux

Trois Lochois benêts montés à Paris à la recherche de l’âme sœur, se trompent de bureau : au lieu d’une agence matrimoniale, ils atterrissent dans une sorte de pôle emploi et vont être par erreur placés comme domestiques chez des bourgeois parisiens alors qu’ils croient qu’on les envoie chez leurs futurs époux.

Pas de doute, on est chez Georges Feydeau, le roi du vaudeville !

Mise en scène et Musique : Hervé Devolder, Adaptation et couplets : Jacques Mougenot
Direction d’acteurs : Jacques Mougenot – Décors : Jean-Michel Adam – Costumes : Jean-Daniel Vuillermoz – Lumières : Denis Koransky – Chorégraphies : Catherine Arondel – Coiffures et postiches : Stéphane Testu
Assistante à la mise en scène : Karine Falantin
Avec :
Séverine VINCENT(Laure), Charlotte FILOU ou Miléna MARINELLI (Michette), Clara HESSE (Léonie), Claudine VINCENT (Rachel), Adrien BIRY-VICENTE (Alfred), Hervé DEVOLDER (Saint-Galmier), Fabrice FARA (Séraphin), Patrice LATRONCHE ou Jacques MOUGENOT (Plucheux), Franck VINCENT ou Guillaume BOUCHEDE (Gévaudan)
Piano : Thierry Boulanger ou Daniel Glet
Contrebasse : Benoît Dunoyer de Segonzac
Violon : Marianne Devos
Mon petit mot
Voilà un spectacle qui est parfait pour cette période d’entrée dans les fêtes!
Bonne humeur, musique, costumes, jeux de mots, de quoi passer un bon moment !
Côté scénographie et décor, rien à dire, c’est agréable et l’œil et cela fonctionne bien, un petit côté désuet  mais qui a du charme!Entre ridicule et avalanche de quiproquos , c’est une bonne idée de l’avoir revisité version comédie musicale. Il y a quelques airs qui restent en tête en sortant de la salle, et les enchaînements parties parlées – chantées sont assez naturels.

Et quand en plus on se trouve à 40 kilomètres de ladite ville de Loches, certaines répliques prennent un sens particulier!
Et pourtant, je m’attendais finalement à rire davantage. Quelques longueurs parfois et une distribution un peu inégale, difficile de passer après Edmond qui est mon dernier coup de cœur. J’ai regretté également que les musiciens soient relégués à l’arrière – scène, quasiment invisibles.

Bref, une bonne soirée, mais pas le coup de cœur espéré !

4 commentaires

  1. J'avais bien ri au Palais Royal, même si ce n'est pas le chef-d'oeuvre de Feydeau. Maintenant le problème des tournées, ou même des reprises, c'est souvent une nouvelle distribution qui est en deçà de l'original.

Laisser un commentaire