Illustres inconnues, portraits de femmes en Touraine

Illustres inconnues, portraits de femmes en Touraine, exposition sur la passerelle de la faculté des Tanneurs de Tours, vue à l’occasion des journées du patrimoine (avec la très belle exposition d’art contemporain de l’hôtel Goüin à ne pas manquer non plus), proposée par Osez le féminisme 37, à l’initiative de Clémentine Rubio. Il y a quelques année je vous avais présenté l’exposition Femmes remarquables en touraine, l’histoire de Tours au féminin, celle ci la complète parfaitement! Si la première mettait en avant des femmes heureusement passées à la postérité ( Agnès Sorel , Emilie du Châtelet, Olympe de Gouges, Maryse Bastié, Madeleine Boutard…) celle ci en présente de beaucoup moins connues, mais qui méritent tout autant leur mise en avant! Résistantes, femmes de sciences, religieuses, des noms à ne pas oublier!

Illustres inconnues, portraits de femmes en Touraine

Illustres inconnues, portraits de femmes en Touraine

Les portrais ont été réalisés par Audrey Silva.

Les femmes illustres et méconnues de Touraine :

Illustres inconnues, portraits de femmes en Touraine résistantes

Jeanne-Marie Louault (1912-2011) ,

qui a caché des juifs allemands persécutés par les nazis pendant la seconde guerre mondiale près de Chédigny. Le couple Louault fut reconnu Juste parmi les Nations.

Jeanne Goupille ( 1896- 1987)

résistante avec toute sa famille à la Haye-Descartes. Ils feront passer la ligne de démarcations à des centaines de personnes et multiplieront leurs actions à partir de 1943. Arrêtée, elle fut déportée au camp de concentration de Ravensbrück, et survivra à la déportation.

Henriette DELAMARRE de MONCHAUX (1854-1911) 

Elle épouse le comte de Rome Pierre Lecointre avec qui elle s’installe au château de Grillemont, à La-Chapelle-Blanche-Saint-Martin (Indre-et-Loire). Elle s’intéresse aussi bien au féminisme qu’à la géologie et à la paléontologie et constitue une importante collection de fossiles . Elle est en relation avec les chercheurs du Muséum d’histoire naturelle de Paris, et elle est admise au sein de la section sciences de la Société d’agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département d’Indre-et-Loire en 1908. Elle rédigera de nombreux articles et un ouvrage de référence sur le sujet.

Henriette Genest ( 1920-2019)

Repasseuse de métier, elle se passionne pour la broderie et les coiffes tourangelles. Elle fonde Le conservatoire de la broderie de Touraine à Saint-Cyr sur Loire en 1999.

Emma de Blois (954 – 1004)

Fondatrice de l’abbaye de Bourgueil. Elle est aussi restée célèbre dans l’histoire pour s’être vengée de manière plutôt violente de la maîtresse de son époux… Un vrai personnage de roman!

Marie-Thérèse Adeline de Lavaur de Sainte-Fortunade  ( 1894 / 1970) Comtesse de Foix

Après avoir servi comme infirmière volontaire pendant la première guerre mondiale, elle est l’une des grandes personnalités de la résistance de Touraine lors de la seconde guerre mondiale. Déportée au camp de concentration de Ravensbrück, elle survivra à la déportation et écrira ses souvenirs de déportation.

Illustres inconnues, portraits de femmes en Touraine
 osez le féminisme

Bernadette Delprat (1901-1971)

Chanteuse lyrique, elle triomphe dans la Tosca de Puccini ou Marguerite de Faust. Elle soutient les républicains espagnols pendant la guerre civile et chantera à Barcelone sous les bombes. Elle deviendra ensuite professeure de Belcanto.

Maria Murzeau (1891-1971)

Sa ferme de Tauxigny sera un important lieu de passage sur la ligne de démarcation puis de refuges à des réfractaires au STO et autres résistants.

Marcelle Delaunay Favreau (1919-2008)

membre du réseau de résistance Rabelais, elle participe à de nombreux actes de résistance. Arrêtée et torturée par la Gestapo de Tours en mars 1944, déportée à Ravensbrück et Holleischen, elle fera partie des survivantes de la déportation et témoignera inlassablement en particulier auprès des scolaires.

Louise Dupin (1706-1799)

Femme d’esprit, célèbre pour sa beauté, Louise Dupin est une personnalité importante du siècle des Lumières et tient un brillant salon littéraire où elle reçoit Voltaire, Rousseau, Montesquieu… Propriétaire du château de Chenonceau (où elle est enterrée) , elle écrit un imposant texte de 2000 pages La défense des femmes et l’égalité entre les sexes.

Louise Pauline DE COUPIGNY, Madame de Clocheville (1805-1884)

 En 1880, Madame de Clocheville fait un don à la ville de Tours pour la réalisation d’un hôpital dans l’hôtel particulier qu’elle a acheté sur le boulevard Béranger, répondant ainsi au souhait de son fils qui vient de mourir de la tuberculose. Elle fera ensuite l’acquisition d’un autre immeuble pour agrandir l’hôpital. L’hôpital pédiatrique Clocheville est toujours en activité.

Jehanne d’Orliac ( 1883-1974)

 romancière, dramaturge, biographe et poétesse française, elle mène une vie indépendante, soutient les militantes pour le droit de vote des femmes, écrit plusieurs biographies de femmes (Christine de Suède, Diane de Poitiers, la duchesse de Choiseul, les dames de la halle, Anne de Beaujeu, Yolande d’Anjou..).

Je connaissais les noms de seulement 4 de ces femmes… autant dire que cette exposition n’a rien d’inutile!

6 commentaires

Laisser un commentaire