Chavirer Lola Lafon

Avec Chavirer de Lola Lafon je tiens un de mes coups de coeur de cette rentrée littéraire 2020 ! Roman paru aux éditions Actes Sud https://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature/chavirer

Chavirer Lola Lafon

chavirer lola lafon

De Lola Lafon, je n’avais lu jusque là que Mercy, Mary, Patty qui m’avait laissé un souvenir mitigé. J’ai donc hésité un peu avant de lire celui-là mais à force d’en lire de bonnes critiques, j’ai fini par me lancer et j’ai fort bien fait!

Des années 1980 à nos jours, on suit le destin de Cléo, passionnée de danse depuis l’enfance. A 13 ans, elle est contactée pour postuler à une bourse prestigieuse. Le rêve deviendrait-il réalité ? Elle tutoie un instant tout ce qu’elle n’aurait jamais osé désirer, luxe, paillettes… si loin de son univers. Mais le rêve vire au cauchemar. La bourse n’est qu’un mirage, les pervers sexuels qui se font passer pour le jury bien réels. Et Cléo n’a pas fini d’être manipulée. Plus de 30 ans après, tout refait surface. Le mouvement #Metoo, une enquête lancée en ligne… faut-il laisser tout cela bien enfoui ou est-il temps de faire entendre enfin la voix de la petite fille abusée ?

On suivra en alternance la Cléo enfant et la Cléo adulte, mais aussi d’autres personnages croisés au fil de sa vie. Ceux qui ont vu et n’ont rien dit. D’autres victimes. D’autres qui n’ont rien compris… Sans jamais tomber dans le pathos ou le voyeurisme, j’ai trouvé l’écriture très juste. C’est un livre qui fait beaucoup réfléchir tout en emportant le lecteur dans une histoire prenante avec des personnages très attachants. On aurait tellement envie de leur tendre la main…

Des salles de danse de la MJC au cabaret, des plateaux de Michel Drucker aux salles des fêtes de province, c’est aussi le parcours d’une danseuse qui ne foulera pas le parquet de l’opéra mais réussira à vivre de sa passion pendant de nombreuses années.

Comme souvent pour les livres qui m’ont beaucoup plu, je n’en parle pas toujours très bien, mais on ne peut que le conseiller!

20 commentaires

  1. On peut dire que je lis pas mal d’avis au sujet de ce livre et en positif. Merci donc pour cette belle chronique qui me convainc de le rajouter à ma wish-list.
    Bon dimanche !

  2. Un sujet difficile et d’actualité… je ne connais pas cette auteure, mais tu en parles très bien -si, si !- puisque tu me donnes très envie de lire ce titre.

  3. Je n’en ai pas fait un coup de coeur mais c’est un livre bien écrit, qui démonte pas mal de rouages de l’emprise sur les femmes.

  4. je n’avais pas prévu de le lire mais je vais peut-être céder à l’appel des sirènes…
    J’ai lu il y a longtemps « La petite communiste qui ne souriait jamais » biographie romancée de Nadia Comaneci qui m’a plu dans l’ensemble…

      • romancée est un mot important certains puristes ont râlé par exemple « couettes » au lieu de queue de cheval !!!! cf remarque sur ma critique dans babelio mais il m’a plu j’assume car c’était un plaisir de retrouver la petite fée… Et en plus je connaissais bien ses problèmes perso donc je suis passée au dessus 🙂 -)

  5. Je n’ai pas trop envie de le lire, j’ai été très mitigée sur un autre titre de l’auteure. Mais à lire toutes ces chroniques qui l’encensent, peut-être craquerais-je… juste pour essayer.

  6. J’ai aussi un souvenir mitigé de la petite communiste qui ne souriait jamais. Mais je l’ai noté celui-là. J’adore la danse et j’aimerai bien en découvrir un autre de roman, de cette autrice

Laisser un commentaire