Elisabeth Segard Une certaine idée du Paradis

Une certaine idée du Paradis d’ Elisabeth Segard, roman paru en septembre 2020 aux éditions  Calmann-Levy

Une certaine idée du Paradis Elisabeth Segard

Voilà un roman pas totalement dans ma zone de lecture habituelle, mais que son ancrage géographique m’a fait ouvrir avec plaisir!

L’auteure, Elisabeth Segard est une journaliste tourangelle, son intrigue se déroule en Touraine, autant dire que je ne pouvais pas passer à côté!

Bienvenue à Mouy-sur-Loire, petite bourgade tranquille des bords de Loire. Son église, son ancienne abbaye, son petit marché, ses (trop rares) touristes, son trio maire-curé-cafetier, et… ses meurtres!

Rien ne va plus au village! Une « Parisienne » venait de s’y installer pour y organiser des stages de méditation autour des arbres et autres idées saugrenues aux yeux des habitants du coin. Mais de là à l’assassiner… Qui pouvait bien lui en vouloir ainsi ? Si les autorités semblent vite dépassées, c’est une des doyennes du village (ancienne patineuse artistique qui semble cacher quelques zones d’ombre) qui va prendre les choses en main pour faire la lumière sur tout cela! Et catastrophe supplémentaire, les reliques de Saint-Roch, principale source d’attrait du village pour la procession associée, ont disparues! Bon, là, le coupable est vite trouvé, hélas, ce sont des souris qui ont fait le coup!

Il y a de la légèreté, mais aussi quelques vraies questions de fond, tant sur la difficulté d’être maire d’une petite commune rurale que sur les débouchés agricoles ou le tourisme. Les personnages sont hauts en couleur, des situations plus improbables les unes que les autres, on sourit souvent! Et au final, on s’attache vraiment à l’enquête, et de fausses pistes en nouveau meurtre, le suspens est bien mené ! Un petit côté cozy mystery à la sauce tourangelle bien agréable!

Bref, Une certaine idée du Paradis d’ Elisabeth Segard est un deuxième roman réussi pour l’auteure tourangelle ! https://toursetculture.com/category/lectures/litterature-francaise/

6 commentaires

Laisser un commentaire