Les miracles du bazar Namiya de Keigo Higashino

Ce mois aura été marqué par les voyages littéraires avec les mois thématiques autour de la Belgique et du Japon, avec ce « Les Miracles du bazar Namiya  » de Keigo Higashino après A l’ombre de l’eau de Maïko Kato et USAGI YOJIMBO TOME 05 Stan Sakai c’est donc ma troisième lecture pour le Japon !

Les miracles du bazar Namiya de Keigo Higashino

[Actes Sud] LittératureExofictions Janvier, 2020 Traduit par Sophie REFLE

Ce roman, estampillé « Science-fiction et fantasy » n’était a priori pas pour moi, le fantastique, ce n’est pas trop mon truc. Oui, mais voilà, j’ai lu des critiques très positives sur des blogs dont je partage en général les avis, alors… j’ai tenté, et j’ai bien fait!

Décidément, ce mois japonais m’aura fait sortir de ma zone de confort de lecture habituelle et c’est tant mieux!

Tout commence de façon tout à fait classique, après un cambriolage pas vraiment réussi, trois voleurs passablement sous-doués trouvent refuge dans un bazar abandonné pour la nuit.

Oui, mais le lieu semble bien étrange. Le temps paraît s’y dérouler différemment du dehors. Et surtout, de mystérieuses lettres, écrites il y a une trentaine d’années, y parviennent. On demande conseil au bazar, sur des sujets tantôt léger, tantôt grave. Que décider pour le trio ? Partir au plus vite ou se prendre au jeu et répondre aux lettres ? Répondre bien sûr! Une correspondance à 30 ans d’écart est-elle possible ?

A partir de cette trame, les différents chapitres vont être consacrés aux histoires des demandeurs de conseil, et comment les réponses vont influencer le cours de leur vie. Quelles répercussions ont eu ces conseils ? Parfois positives, parfois dramatiques peut-être ? Des liens entre les différents personnages se dévoilent peu à peu, les allers-retours passés-présent-avenir s’enchaînant avec fluidité.

J’ai beaucoup aimé découvrir les histoires des différents correspondants, on passe du tragique au sourire, on découvre de belles tranches de vie, et beaucoup d’humanité et d’empathie. Et en même temps, ce sont les dernières décennies de l’histoire du Japon qui se dévoilent, l’évolution de l’économie, des modes de vie…

Un roman lu comme une belle parenthèse!

C’était ma première lecture pour cet auteur, plutôt spécialiste du genre policier, à suivre pour moi!

Les miracles du bazar Namiya de Keigo Higashino

challenge un mois au japon A l'ombre de l'eau  Maïko Kato,

18 commentaires

  1. Tu donnes tout à fait envie de le lire ! Je ne connais l’auteur que par des polars, et je suis plutôt confiante… 😉

  2. J’ai beaucoup aimé les romans policers de cet auteur donc je note celui-là. Je ne savais pas qu’il avait écrit de la SF

Laisser un commentaire