L’exil n’a pas d’ombre – Jeanne Benameur

 Éditions Bruno Doucey, février 2019
Collection : Soleil noir

L'exil n'a pas d'ombre - Jeanne Benameur


Pour les mots de Jeanne Benameur ! 

Une auteure dont j’apprécie vraiment la plume et que j’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver dans ce court texte, très poétique, qui fait jaillir les images en tête et donne envie de noter des petites phrases à méditer à chaque page!

Une femme « la fille au livre » fuit son village, elle marche dans le désert. Son unique livre a été détruit par des hommes , alors elle est partie, elle marche, droit devant. 

Le livre a ouvert en moi des portes immenses, plus rien ne peut les refermer.

Derrière elle, un homme la suit. Lui ne sait pas lire, mais leur quête d’un ailleurs est la même. L’exil. La liberté.

Cette traversée du désert est l’occasion de réfléchir sur leur place dans ce village dont nous ne saurons pas grand chose, si ce n’est que les femmes doivent y être uniquement des mères et qu’il n’est pas bon pour une femme d’y savoir lire. 

Il faut que quelqu’un vous regarde pour avoir un visage.

C’est aussi l’occasion de célébrer les pouvoirs des mots, et l’importance des livres… , bref, une nouvelle fois conquise par Jeanne Benameur  !

Merci Babelio pour cette lecture!

 

10 commentaires

  1. JE crois que j'ai abandonné un de ses romans et c'est un auteur qui ne m'attire pas du tout pour l'instant : il faudra que je retente

Laisser un commentaire