Géantes de Murielle Magellan

Mon avis sur Géantes de Murielle Magellan, roman paru aux éditions  Mialet-Barrault, rentrée littéraire 2021 (toutes mes chroniques :  avis sélection rentrée littéraire 2021). J’avais apprécié les précédents romans de Murielle Magellan que j’ai pu lire : Changer le sens des rivières et N’OUBLIE PAS LES OISEAUX. Murielle Magellan est aussi dramaturge, et je garde un excellent souvenir du spectacle : L’art des naufrages Emma Daumas Murielle Magellan, j’étais donc impatiente de découvrir son nouveau roman:

Géantes de Murielle Magellan

Géantes de Murielle Magellan

Laura Delabre vit à Marmande, où elle s’occupe de la comptabilité de l’entreprise de peinture de son mari. Passionnée de littérature japonaise, elle dévore les romans de ses auteurs favoris et quand la médiathèque de la commune organise une rencontre avec Takumi Kondo, elle se fait une joie d’y assister. Problème, à quelques minutes du début de la soirée, le journaliste qui devait l’animer leur fait faux bond. Et c’est à Laura que la responsable demande s’il peut le remplacer au pied levé, elle qui connaît si bien son oeuvre.

Laura accepte, et cette rencontre, particulièrement réussie, va faire basculer sa vie. La jeune femme un peu effacée va se métamorphoser, au sens littéral… et au sens propre, puisqu’elle se met à grandir de façon inexpliquée.

En alternance avec les chapitres relatant la transformation de Laura et la prise de son envol, Murielle Magellan livre aussi des passages de son journal, autour d’un questionnement sur la place de la femme dans la société. Je l’avoue, j’ai plusieurs fois sauté ces passages pour suivre sans m’arrêter l’histoire de Laura qui m’avait totalement happée, avant de lire ensuite les parties « journal » comme une sorte d’annexe au roman.

L’ensemble offre de nombreux niveaux de lecture, des réflexions autour du féminisme et des rapports hommes-femmes à celles autour de la littérature et du temps qui passe. Géantes de Murielle Magellan est une belle découverte de cette rentrée littéraire!

7 commentaires

  1. Ton billet est motivant. J’avais beaucoup aimé, il y a longtemps,  » Un refrain sur les murs  » de Murielle Magellan sans l’avoir relue.

Laisser un commentaire