Les Fourberies de Scapin festival d’ Avignon

Les Fourberies de Scapin festival d’ Avignon, vu à la condition des soies

Pour retrouver tous les spectacles chroniqués cette année, c’est ici : Sélection et avis spectacles à voir festival d’Avignon off 2021 et Que voir au Festival d’Avignon In 2021 ?

Les Fourberies de Scapin

Les Fourberies de Scapin festival d’ Avignon

Après avoir vu et apprécié leur Ivanov festival d’ Avignon, j’ai retrouvé avec plaisir les comédiens de L’éternel été dans ce Scapin réjouissant!

Deux univers bien différents pour une compagnie à suivre!

Octave et Léandre ont chacun épousé une jeune femme de naissance inconnue dont ils étaient tombés follement amoureux… sans le consentement de leurs pères qui ne prennent pas vraiment la chose avec joie! Il faudra toutes les ruses du valet Scapin pour faire triompher l’amour !

Dans l’esprit du théâtre de tréteaux et de la comédie italienne, la troupe de 5 comédiens-musiciens en livre une version endiablée très enthousiasmante !

Le ton est donné dès l’entrée dans la salle, en musique, le public se met à taper dans les mains, et l’attention et la bonne humeur ne retomberont pas.

Le personnage de Léandre joue aussi le père d’Octave, et celui d’Octave joue le père de Léandre, de quoi susciter rires du public mais aussi réflexion, face à l’enfant jouant le rôle du père pour tenter de le comprendre ou exorciser la peur. Deniz Turkmen joue quand à elle l’ensemble des personnages féminins (Hyacinthe, Zerbinette et Nérine).

Un bon moyen de faire (re)découvrir la pièce aux plus jeunes, et pour tous de passer un excellent moment! On en sort le sourire aux lèvres et plein d’énergie pour aller découvrir d’autres spectacles.

Bravo à cette compagnie, grand écart totalement réussi après Ivanov!

Si vous avez aimé, vous apprécierez sûrement dans la même salle La nuit des rois

Les Fourberies de Scapin au festival d’ Avignon

du 7 au 31 juillet – Relâches : 12, 19, 26 juillet à 15h25 Réservations

Molière

  • Emmanuel Besnault
  • Interprète(s) : Deniz Türkmen, Benoit Gruel, Manuel Le Velly, Schemci Lauth, Emmanuel Besnault
  • Lumières : Cyril Manetta
  • Compagnie l’éternel été

2 commentaires

Laisser un commentaire