Phèdre au festival d’ Avignon

Phèdre , spectacle vu au festival d’Avignon off 2021, au théâtre du Roi René

Pour retrouver tous les spectacles chroniqués cette année, c’est ici : Sélection et avis spectacles à voir festival d’Avignon off 2021 et Que voir au Festival d’Avignon In 2021 ?

Phèdre festival Avignon

Phèdre au festival d’ Avignon

Qu’il est remarquable de voir ainsi de jeunes compagnies s’emparer ainsi des grands classiques!

Dès l’entrée dans la salle, on est saisi par le décor, auquel la chapelle du Roi René offre un bel écrin. La déesse Venus y règne, et est prête à prendre les mortels dans ses filets.

Phèdre, petite fille du Soleil et épouse du roi Thésée, possédée par Vénus, brûle de désir pour Hippolyte, le fils de son époux, qui est aimé d’Aricie. Mais le roi que l’on croyait mort, est de retour des Enfers. Le désir honteux se transforme alors en sentence mortelle.

L’ajout du personnage de Vénus (Shiraz Pertev) , empruntée à l’Hippolyte Couronné d’Euripide, permet d’élargir la réflexion sur le libre arbitre des personnages et sur le désir, féminin en particulier, qui apparaissait alors comme si monstrueux.

Scéniquement, cela crée de superbes tableaux, entre les costumes particulièrement bien choisis, qui évoquent la violence du patriarcat tout en étant très esthétiques et Vénus, circassienne et musicienne, tantôt dominant les scènes du sommet de son mât tantôt surgissant du côté du public. Point besoin d’autre décor, la puissance évocatrice de la musique et l’engagement des interprètes suffisent à nous transporter ailleurs.

Une grande intensité parcourt ce spectacle aux comédiens particulièrement engagés, on brûle et on frémit avec Phèdre (Ophélie Lehmann), on espère avec Aricie (Aurélie Cuvelier-Favier), on tremble avec Thésée (Guillaume Blanchard) et pour Hippolyte (Victor Duez) dans une version légèrement resserrée qui va à l’essentiel.

Je vous encourage vivement à découvrir cette version et cette compagnie talentueuse est à suivre sans hésiter!

Phèdre au festival d’ Avignon

du 7 au 31 juillet – Relâches : 13, 20, 27 juillet, à 14h05 (durée 1h30) au théâtre du Roi René , réservations

Texte de Jean Racine

  • Mise en scène : Laurent Domingos
  • Avec: Ophélie Lehmann, Laétitia Lebacq, Shiraz Pertev, Aurélie Cuvelier-Favier, Victor Duez, Guillaume Blanchard, Laurent Domingos
  • Lumière : Eliah Ramon
  • Scénographie : Delphine Ciavaldini
  • Cie Minuit44

Un commentaire

Laisser un commentaire