BD Les Misérables Eddy Paape Michel Deligne

Avec la BD  Les Misérables (au dessin : Eddy Paape et au scénario : Michel Deligne), je poursuis après Voyage au centre de la terre les adaptations en bande dessinée de romans dans le cadre du Mois Belge, pays d’où sont originaires le dessinateur et l’auteur de l’adaptation. Après Jules Verne, place à Victor Hugo!

Les Misérables, une bande dessinée parue en 1995 aux éditions Dé. Tome 1 Jean Valjean.

BD  Les Misérables  hugo paape

Et là encore, je trouve ce premier volume réussi ! (Même si certains personnages ne sont pas vraiment gâtés par l’illustration!).

Ma dernière rencontre avec Les misérables remontait à une belle adaptation au théâtre : Théâtre Tours Tempête sous un crâne, cdrt, Mise en scène Jean Bellorini

Le scenario de la BD va à l’essentiel, de quoi donner un très bon aperçu du début de l’oeuvre d’Hugo.

Elle retrace tout le début de l’histoire, comment l’ancien bagnard Jean Valjean, va devenir Monsieur Madeleine , le maire richissime et apprécié de Montreuil-sur-Mer. Mais c’est compter sans le policier Javert, qui a reconnu en lui l’ancien forçat. On y découvre aussi la malheureuse Fantine, à laquelle M. Madeleine promet d’aller sauver sa fille Cosette des mains des Thénardiers.

Tous les ingrédients de l’histoire sont là, les doutes et interrogations de Jean Valjean bien transcrits. La plupart des péripéties sont bien là, un vrai tour de force en si peu de pages!

Une suite était prévue mais n’a pas vu le jour, dommage! Ne reste donc qu’à rouvrir Hugo directement pour relire la suite à laquelle cette BD offre un beau préambule!

BD  Les Misérables

la BD  Les Misérables est ma participation à la BD de la semaine, vous pouvez retrouver les liens chez Noukette aujourd’hui ainsi qu’ une participation au mois belge

34 commentaires

  1. Je n’ai toujours pas renoncé à lire le roman et je préfère commencer par là même si je trouve cette BD diablement tentante !

  2. Là encore, si la démarche me plait (les classiques adaptés ne sont malgré tout pas chose aisée) le trait me paraît un poil daté.

  3. Dommage qu’il n’y ait pas la suite, ça n’encourage pas à aller vers cet album.
    La collection Pépites des Éditions Jungle a commencé à adapter cette œuvre, avec réussite (2 tomes sur 5 parus)

  4. Dommage qu’il n’y ait pas eu de suite en effet, mais parfois le monde de l’édition BD semble bien fragile et les auteurs ne touchent pas grand-chose, ceci explique peut-être cela ? Le dessin me plaît bien.

  5. Les Misérables est vraiment une histoire que je tiens à découvrir dans sa version d’origine. J’ai un lien particulier avec les lieux (Montfermeil et Montreuil s/mer) et ça me tient à cœur de lire le roman de Victor Hugo avant toute adaptation.

  6. Le graphisme ne me séduit pas et je trouve cet album assez chargé en textes non…? Je passe mon tour sur ce coup là…

  7. Les dessins ne me plaisent pas et tu dis qu’il n’y a pas de suite donc autant prendre le temps de (re)lire Hugo dans le texte 😉

  8. je n’ai jamais lu les misérables, ça pourrait être une alternative, dommage cependant que la suite n’ai jamais vu le jour

  9. Ce serait une bonne idée une BD complète et peut-être un poil plus moderne ? En tous les cas, toute découverte des Misérables me paraît une chouette idée.

  10. Graphiquement, cela me plait bien moyennement… et puis d’autres adaptations des misérables sont sorties récemment (chez glénat et jungle), alors bon…

Laisser un commentaire