Disparaître Mathieu Menegaux

Disparaître, roman de Mathieu Menegaux paru chez Grasset en janvier 2020.

disparaitre roman de mathieu menegaux

De l’auteur, je connaissais Je me suis tue – Mathieu Menegaux qui m’avait laissé un fort souvenir et que je vous encourage vivement à lire si vous ne le connaissez pas, j’ai donc ouvert ce Disparaître avec beaucoup d’attentes ! Roman paru aux éditions Grasset, en janvier 2020.

Si celui là n’atteint pas (à mes yeux) la même puissance, il est des livres que l’on repose difficilement une fois commencé!

Deux intrigues se déploient en parallèle : le suicide d’une jeune fille, qui semblait avoir tout pour être heureuse, à Paris, et un homme, impossible à identifier, retrouvé noyé à Saint-Jean-Cap-Ferrat. Suicidé lui aussi ?

Le lien se fait assez vite entre ces deux disparitions, au fur et à mesure que l’on remonte dans le passé des deux disparus.

Les chapitres alternent vie de l’un et vie de l’autre, jusqu’à ce que les liens se referment entre les deux.

Au coeur de l’intrigue, une passion amoureuse complexe qui finit mal, certes, mais surtout le monde du travail, de la finance et ses ravages. Assez glaçant. De la pression des chiffres aux rapports de hiérarchie et aux rapports hommes-femmes dans l’entreprise, le monde dépeint fait froid dans le dos.

Et ce monde du travail qui broie ses salariés est (hélas) très bien décrit.

Alors quand tout s’effondre dans la vie professionnelle et la vie amoureuse… ils ont fait le choix d’en finir.

La réflexion autour de l’identification du corps, les « modalités  » de disparition volontaire sont intéressantes aussi tout comme la gestion des enquêtes autour de ces disparitions.

Malgré ces thèmes prenants et une écriture addictive, je suis restée d’avantage en retrait que pour Je me suis tue.

Il m’a manqué un peu d’émotion, d’empathie pour les personnages. J’ai trouvé par exemple que celui de la veuve aurait pu être creusé plus profondément. Qu’en avez-vous pensé si vous l’avez lu ?

https://www.grasset.fr/livres/disparaitre-9782246822004

Challenge rentrée littéraire janvier 2020

2 commentaires

Laisser un commentaire