Le Barbier de Séville Rossini opéra de Tours

Un vrai coup de coeur pour ce Barbier de Séville donné à l’opéra de Tours tant pour sa mise en scène, ses décors que son plateau vocal!

Il reste une représentation demain après-midi, une façon idéale de se protéger de la pluie et du vent ! http://www.operadetours.fr/le-barbier-de-seville

Et si vous ne pouvez pas, allez au moins admirer les photos de Sandra Daveau ici OperadeTours pour vous faire une idée de cette production!

Le Barbier de Séville – Laurent Pelly

D’après Le Barbier de Séville de Beaumarchais

Direction musicale Benjamin Pionnier
Mise en scène, décors et costumes Laurent Pelly, Lumières Joël Adam

Avec : Figaro Guillaume Andrieux, Rosina Anna Bonitatibus, Comte Almaviva Patrick Kabongo , Bartolo Michele Govi, Basilio Guilhem Worms, Berta Aurelia Legay, Fiorello Nicholas Merryweather, Ambrogio et Notaire Thomas Lonchampt

Choeur de l’Opéra de Tours, Orchestre Symphonique Région Centre-Val de Loire/Tours

L’image contient peut-être : 2 personnes, foule et plein air

Dès le lever du rideau, un murmure parcourt la salle, en d’autres lieux on dirait « effet waouh », c’est bien trouvé, c’est original, c’est élégant, que demander de plus ? Les entrées de Figaro et du choeur réserveront d’autres surprises et d’autres rires!

Le décor décline le thème de la partition, avec de belles trouvailles qui maintiennent et enrichissent l’effet d’un bout à l’autre. La musique est au centre de tout, entre sérénade, vraie- fausse leçon de chant… une belle mise en abyme !

Dans cet univers, le Comte Almaviva , aidé par le barbier Figaro, va tenter de conquérir la jeune Rosine, que son terrible tuteur le Docteur Bartolo compte épouser…  Les « tubes » s’enchaînent, que d’airs sont passés à la postérité dans cette oeuvre de Rossini! La femme y est-elle seulement objet de convoitise ? Rosina est bien plus que cela, tout comme la domestique Berta qui a quelques répliques bien senties!

Si la mise en scène m’a totalement séduite, la musique n’est pas en reste, sur le plateau comme dans la fosse! Avec le plaisir particulier de retrouver Patrick Kabongo, déjà apprécié dans l‘Italienne à Alger et Guilhem Worms (dans les fées du Rhin) , et de découvrir à leur côte d’autres excellents interprètes!

Bref, tout est réuni pour passer un excellent moment!

4 commentaires

  1. Ah je ne peux y aller ce dimanche, en effet la mise en scène est réussie. Dimanche derneir j’atais à Bastille pour… Le barbier de Séville, mise en scène classique mais qui fonctionne
    Le comte a eu son air, à la fin?

  2. Je crois que je l’ai vue à Marseille. C’était superbe en effet. La partition… Et puis les chanteurs qui s’amusent et font un peu du théâtre en dansant, en étant assez expressifs avec leur corps. Et l’entrée en scène du barbier… Oui vraiment réussi !

Laisser un commentaire