Rien n'est noir de Claire Berest

C’est avec Rien n’est noir de Claire Berest que j’en termine avec cette série de rattrapage de chroniques littéraires en retard de la rentrée littéraire de 2019 !

Roman paru aux éditions Stock.

Rien n'est noir de Claire Berest

En commençant ce roman consacré à l’artiste peintre mexicaine Frida Kahlo, je me suis dit « dommage qu’il n’y ait pas une annexe avec quelques reproductions de ses peintures ». Et puis en fait, non, c’est très bien ainsi.

Car Claire Berest sait fort bien rendre les couleurs par les mots et traduire toute la vivacité aussi bien que les tourments de Frida Kahlo.

Les couleurs viennent toutes seules en tête, chaque chapitre porte le nom de l’une d’elle, du rouge au noir, pour mieux retracer la vie tortueuse de Frida.

Née en 1907 au Mexique, sa vie fut marquée par la souffrance physique , une poliomyélite enfant, puis un terrible accident (un tramway percuta le bus où elle se trouvait) qui la laissa polytraumatisée, des fausses couches… Mais c’est cet accident qui fut le révélateur de son talent. Elle voulait devenir médecin, elle ne reprit pas ses études après ces mois d’alitement mais se mit à peindre, des toiles volontiers sombres, pleines de symboles, des histoires, des mondes, des autoportraits…

Elle épouse le peintre Diego Rivera, de 21 ans son aîné, ils vivront une histoire très tumultueuse, divorceront, pour mieux se remarier ensuite.

Mais l’histoire de Frida, c’est avant tout celle de la conquête de la liberté, de rencontres, de voyages, de sexualité libérée, d’alcool et de fêtes mémorables.

C’est aussi celle de l’histoire du Mexique, du communisme, , des femmes fortes de Tehuantepec dont elle s’inspira du costume, des rencontres, des influences, de Trotski à Marcel Duchamp, de New-York à Paris.

Je ne connaissais pas le travail de Diego Rivera, l’occasion d’en savoir plus sur lui également, comme avec cette fresque du palais national à Mexico.

Et de continuer à en découvrir plus de Frida, comme une des oeuvres évoquées dans le roman : Ma robe est suspendue, entre le Mexique et les Etats-unis

Ce Rien n’est noir de Claire Berest est un bon point de départ pour qui veut en savoir plus sur l’artiste!

De la même auteure :

Bellevue Claire Berest

Et un souvenir d’un spectacle à Avignon
Claudel Khalo Woolf

6 commentaires

Laisser un commentaire