Come prima Alfred

 Delcourt BD Italie

Octobre 2013

Come prima Alfred   Delcourt BD Italie

C’est à un voyage dans l’Italie (et la France) des années 50 que cette BD nous convie.

Elle nous plonge dans une page sombre de cette Italie de l’après-guerre, et la répercussion des choix fait pendant celle-ci sur les familles.
Entre chemises noires et résistants, fascisme,  rêve d’un ailleurs meilleur et déconvenues, la BD alterne entre présent et passé, avec des couleurs différentes, et de nombreuses pages sans texte qui laissent au lecteur la possibilité de faire son propre chemin.
Il y a aussi la présence des immigrés en France, les relations familiales… de nombreux thèmes abordés au fil des pages, ainsi que la difficulté à communiquer au sein de la famille, les nons-dits, le temps qui passe…

J’ai beaucoup aimé les petits détails des illustrations (les affiches, les enseignes…) pour ce voyage dans le temps et entre France et Italie.

Les personnages secondaires (le chien en particulier), apportent parfois une touche de légèreté ou au contraire renforcent la trame, par d’autres choix dans cette guerre ou dans son après.

J’ai été un peu surprise au départ par le nombre de pages sans texte, mais dans cette alternance des souvenirs et du présent, l’alternance fait sens, tout comme dans les couleurs utilisées qui sont différentes pour les flash-backs et le présent.

Il y a des souvenirs que l’on ne peut pas dire au départ, seules les images restent en mémoire, avant de pouvoir enfin mettre des mots sur ces épisodes douloureux…

Un exemple des premiers  flash-back, le texte viendra quelques jours (pages!) plus loin, les images se complètent au fur et à mesure,  lorsque la communication sera renouée entre les deux frères et que les fantômes du passé seront conjurés… et que le lecteur aura reconstitué les pièces du puzzle!

Dans le cadre de l‘opération La BD fait son festival, 
un grand merci pour cette idée de lecture qui m’a fait passer un très bon moment!
et puisque dans cette opération il faut mettre une note, ce sera 18/20

une opération lancée à l’occasion du festival d’Angoulême ou Come prima a reçu le Fauve du meilleur album.

11 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s