Le malade imaginaire Molière Loches

Le malade imaginaire Molière, spectacle vu à Loches, par le théâtre des deux Rives de Versailles

Théâtre au jardin! Après Précieuses Impromptues d’après Molière par le Théâtre de l’Ante; retour au jardin de Loches, au pied de la cité royale, pour une nouvelle représentation estivale! La nuit des rois était jouée dans le cadre du même festival, au château de Montpoupon.

Mise en scène : Daniel Annotiau

Le malade imaginaire Molière, spectacle vu à Loches, par le théâtre des deux Rives de Versailles

On ne présente plus Le malade imaginaire, dernière pièce de Molière, associée à sa mort, le 17 février 1673 , après avoir fait un malaise alors qu’il jouait pour la quatrième fois le rôle titre de son Malade. Il y fustige avec humour les médecins et apothicaires, et si lavements, saignées et purgations n’ont plus la côte aujourd’hui, le rire est toujours de mise!

Le personnage de Toinette, la bonne aux pieds bien sur Terre qui va tenter de remettre la maisonnée dans le droit chemin a toujours beaucoup de succès tout comme les déboires amoureux de la jeune Angélique.

Le public était nombreux pour applaudir les comédiens de la troupe du théâtre des deux rives, toutes générations confondues. L’association mêle comédiens professionnels et amateurs, pour ceux à qui le théâtre « fait peur », voilà peut-être une bonne entrée en matière . Cette formule de théâtre d’été à de quoi donner envie de jouer en faisant découvrir le théâtre de façon très accessible et dans les rires !

Un petit bémol : si le lieu est superbe, le son s’y perd facilement, nous étions pourtant bien placées mais nous avons manqué plusieurs répliques, pour qui connaît déjà la pièce ce n’est pas très grave, mais il y aurait peut-être de petits ajustements à trouver pour une meilleure compréhension.

Ce sont en tout cas de très belles initiatives, à renouveler!

Le malade imaginaire Molière, spectacle vu à Loches, par le théâtre des deux Rives de Versailles
http://www.theatredesdeuxrives-versailles.fr/

3 commentaires

  1. Tu ne t’arrêtes jamais quand il s’agit de théâtre ? Je te comprends ! S’il y avait du théâtre en Lozère près de chez moi, j’y ferai bien un tour ! Mais je suis ingrate car mes petites-nièces et leurs amies, des ados, ont invité les habitants du hameau à un spectacle de leur cru, très sympathique !

Laisser un commentaire