visiter le quartier du panier à Marseille

visiter le quartier du panier à Marseille, encore un incontournable de tout séjour! Et un véritable coup de coeur pour notre balade dans le Panier, entre street art, monuments historiques comme La vieille Charité et ses expositions et bonnes adresses avec la dégustation des navettes des Accoules! Après la visite de Notre-Dame-de-la-Garde et la balade autour du Vieux Port et de la Canebière sans oublier l’abbaye Saint Victor et le quartier de l’Arsenal et le château d’IF , direction ce quartier emblématique!

Le panier depuis le Vieux Port

Le quartier du Panier correspond à la partie la plus ancienne du site d’implantation historique de la colonie grecque de Massalia en 600 ans av. J.-C.. En 1943 la partie du quartier située entre la rue Caisserie et le Vieux-Port est détruite par les Allemands : ses ruelles sombres et pleines de recoins constituant un refuge pour les Résistants. Plusieurs centaines de juifs furent également déportés à cette occasion et plus de 1000 immeubles détruits. Seuls quelques bâtiments comme l’hôtel de ville sont préservés. Après avoir été un quartier populaire, il prend depuis peu un virage branché alternatif où se multiplient galeries d’art et boutiques d’artisanat.

C’est en prenant un peu de recul de l’autre côté du port (par le ferry boat par exemple) ou même encore mieux depuis le belvédère de Notre Dame de la Garde, que l’on comprend le mieux le Panier : les immeubles de la reconstruction d’après guerre qui encadrent l’hôtel de ville au premier plan, l’imposant hôtel Dieu à droite, le clocher des Accoules à gauche et dans le fond à gauche derrière les arbres la coupole de la Vieille Charité et au milieu un enchevêtrement de ruelles caractéristiques du quartier.

Pour aller au panier, il faut grimper! Marseille est loin d’être une ville plane! Pas aussi haut que côté Notre Dame de la Garde, mais quand même!

Et dès le départ, le street art est partout! C’est coloré, c’est joyeux, ne pas manquer en particulier la fresque consacrée à Marseille à l’angle de la rue Sainte-Françoise autour de la boutique de créateurs-street art UNDARTGROUND.

visiter le quartier du panier à Marseille, itinéraire

Après avoir découvert le bas du Panier, on monte par la montée des Accoules, on flâne place de Lenche (l’ancienne Agora grecque), puis on suit par exemple la rue de l’évêché, la rue Sainte-Françoise et la rue des Repenties. On se faufile ensuite dans la rue Michel Salvarelli et par l’escalier de la rue des Muettes, on rejoint la place des Moulins. Ensuite, suivre la rue du Panier, et multiplier les allers-retours dans les rues adjacentes, comme la rue des Cordelles , la place Lorette, avant de terminer par la place des Pistoles et la vieille Charité. Un parcours qui permet de voir pas mal de fresques et de saisir l’ambiance du quartier. La cathédrale de la Major apparait au bout de certaines rues aux belles façades colorées. J’ai été étonnée aussi du fleurissement du quartier, dans lequel j’ai adoré me balader !

Au passage, on ne résiste pas à la bonne odeur de fleur d’oranger qui s’échappe du four des Accoules, et on prend quelques navettes pour avoir l’énergie nécessaire aux nombreuses marches à monter !

Les moulins du Panier

Si leurs vestiges se dissimulent à l’abri des regards dans l’arrière des maisons , le point culminant du quartier comptait 15 moulins à vent au XVIIème! Sur cette butte se trouvait du temps des grecs l’acropole dédiée à Athena.

visiter le quartier du panier à Marseille, street art

On redescend autour de la rue du Panier, ses commerces, bars, restaus, et toujours son street art! Les petites phrases de « la dactylo » sont nombreuses, on croise les portraits colorés de femmes par Manyoly, celle de RNST, les papillons bleus de Paddywagon, le lion d’ emyarts.emyarts rue des Mauvestis, les scènes colorées de Nhobi Cerqueira, un superbe portrait par Vale Stencil…

visiter La vieille Charité

La Vieille Charité, ancien hospice dont la construction fut décidée en 1640 pour accueillir les pauvres et les mendiants de la ville, est désormais un musée et lieu d’exposition. Elle est notamment connue pour sa chapelle coiffée d’une coupole elliptique et l’ensemble impressionnant de ses arcades! infos sur les expos

Le bas du Panier : l’hôtel Dieu

Au soleil couchant, la visite se termine par le bas du Panier.

L’Hôtel-Dieu a été fondé en 1593 grâce à la réunion de l’hôpital Saint-Jacques-de-Galice et de celui du Saint-Esprit (dont il récupère les locaux). Sous l’Ancien Régime, il se différencie des autres hôpitaux français en confiant le soin de ses malades à un personnel exclusivement laïc. Le bâtiment fut réaménagé dans son état actuel de 1860 à 1866 , il a été transformé récemment en hôtel 5 étoiles.

L’église Notre Dame des Accoules

l’Église Notre-Dame-des-Accoules : le clocher et le mur devant lequel a été ensuite installé un calvaire font partie de l’ancienne église détruite à la Révolution. Une nouvelle fut reconstruite à sa droite.

Autour de l’hôtel de ville de Marseille

Du côté de l’hôtel de ville, son passage couvert et les statues du lion et du taureau qui figuraient sur les armoiries de la ville en 1826 réalisées en 2013 avec la devise  “La ville de Marseille brille par ses hauts faits” , on découvre les plus anciennes maisons conservées (du XVIème) : la maison diamantée et l’hôtel de Cabre, ou maison de l’échevin, qui fut déplacé à 90 degrés pendant la reconstruction du quartier, en 1954, pour se retrouver dans l’axe de la rue!

Mes bonnes adresses dans le Panier

Les navettes des Accoules donc et les glaces du Glacier Du Roi qui propose d’ailleurs un parfum glace à La Navette mais aussi des pâtisseries et des boissons, deux bonnes adresses pour le goûter!

Visiter le quartier du Panier Marseille

visiter le quartier du panier à Marseille street art monument la vieille charité mes bonnes adresses navette des accoules itinéraire

14 commentaires

  1. Ah la la… j’y ai vécu 11 ans tu sais ? Ce n’était plus aussi populaire, mais il n’y avait pas encore ces pots de fleurs et ce street art, c’était encore assez dans son jus. Très resserré mais j’ai beaucoup aimé.
    Sinon… en 1943 le quartier a été détruit par les Français et les Allemands, promoteurs et gendarmes français ont tout à fait répondu présent pour épurer « le chancre de l’Europe » ainsi que le qualifiait Hitler.
    J’ai fait un article sur la maison diamantée, l’intérieur est superbe aussi, même si évidemment le charme de la Charité est incomparable. J’y vais très régulièrement.
    Quant aux glaces… team Vanille noire bien sûr !
    Ton enthousiasme sur Marseille fait vraiment plaisir à voir.

  2. Je n’ai pas eu le temps de visiter ce quartier lors de ma seule visite à Marseille. Si j’ai la chance d’y retourner, je commencerai par lui.

  3. J’aime bien les petites rues, les street arts. J’en ai d’ailleurs trouvé récemment de La Dactylo à Chartres !
    J’aime beaucoup également l’aspect de la Vieille Charité ! 🙂

  4. Coucou
    C’est trop tentant, merci pour m’avoir amené à sa visite
    Contente de découvrir ton blog
    Bisous
    Anita

  5. Coucou,
    Je connais un peu Marseille, ma soeur y ayant habité pendant plusieurs années, mais j’avoue que ton article me fait voir cette ville sous un angle plus agréable. J’ai aimé ta série photographique et le charme de ces endroits que tu présentes.
    Bonne fin de journée

  6. Marseille, c’est loin pour moi, mais j’y suis allé en TGV. J’ai beaucoup apprécié la visite de la ville et de ce quartier.
    J’ai atterri ici par hasard, mais je reviendrai. Je vais m’abonner tout de suite…

Laisser un commentaire