Tours vue de la Tour Charlemagne

Dans la série tourisme à Tours!

Des années que je passe régulièrement au pied de la tour Charlemagne, entre la basilique Saint Martin et la place Plumereau, au coeur du Vieux Tours, que je l’admire tout particulièrement de nuit avec la belle mise en lumière de la place Châteauneuf:

Tours nuit parcours lumière Place plumereau basilique saint Martin
https://toursetculture.com/2018/11/23/tours-by-night-parcours-lumiere-place-plumereau-basilique-saint-martin/

Mais il a fallu la visite de Tania pour me motiver à monter les 248 marches jusqu’à son sommet!

La tour Charlemagne et la basilique Saint Martin

La tour Charlemagne est le vestige de l’ancienne basilique dédiée à Saint-Martin, qui au fil des siècles a connu une histoire mouvementée.

Après l’inhumation de saint Martin à Tours le 11 novembre 397, plusieurs lieux de culte se succédèrent au dessus de son tombeau, de plus en plus prestigieux. Une grande basilique romane fut consacrée en 1014 sur un plan comparable à Saint-Sernin de Toulouse, avec trois tours, deux en façade et une à la croisée du transept. On ajouta ensuite deux autres tours aux extrémités des bras du transept : la tour Charlemagne au nord et la tour du Cadran au sud. La tour fut modifiée a de nombreuses reprises et cumule désormais un peu tout les styles architecturaux !

On y trouve quelques vestiges de la splendeur passée, en particulier avec des chapiteaux sculptés:

Le pèlerinage autour du tombeau de Saint-Martin était un des plus célèbres de la chrétienté, l’empereur Charlemagne était venu s’y recueillir, et c’est pendant son séjour à Tours que décéda sa quatrième et dernière épouse Luitgarde d’Alémanie, qui y fut inhumée. Si l’emplacement de son tombeau reste un mystère, le nom de Charlemagne donné à l’une des tours de la basilique rappelle cet événement.

A la révolution, la basilique saint Martin fut détruite à l’exception de deux tours que l’on peut encore voir aujourd’hui, la tour Charlemagne et la tour de l’horloge (anciennement tour du trésor).

Un marquage au sol rue des Halles permet de redécouvrir le tracé de l’ancienne basilique et son ampleur.

Après la démolition de la basilique, la tour fut transformée en une fabrique de plombs, en menuiserie puis en château d’eau !

Fragilisée par un tremblement de terre, elle s’effondra partiellement en 1928. Restaurée peu à peu, elle est désormais accessible à la visite et permet, en haut de ses 48 mètres d’avoir un superbe panorama sur la ville de Tours.

La basilique Saint-Martin actuelle, située à quelques mètres, a été construite entre 1886 et 1902 dans le style néo-byzantin par l’architecte Victor Laloux, à qui on doit également la gare, l’hôtel de ville et la gare d’Orsay à Paris. 

Au bout des marches la récompense!

Panorama sur la ville de Tours

La ville de Tours se déploie devant nous, côté basilique Saint-Martin « moderne » et tour de l’horloge d’un côté, on distingue le grand bâtiment des Halles et la ligne des immeubles des rives du Cher

Côté place Chateauneuf avec la salle Jean de Ockeghem (du nom du compositeur flamand trésorier de Saint Martin de Tours de 1459 à 1497), et désormais salle de concert et de spectacle, la place Plumereau dont on n’aperçoit que les parasols, l’arrière des maisons médiévales et leurs tours escaliers penchées, la faculté des Tanneurs au fond et derrière la Loire, cachée par les arbres, sur l’autre rive, le couvent de la grande bretèche…

Côté Loire (si basse en ce moment), l’hôtel des monnaies, le pont Wilson où passe le tram dans le prolongement de la rue Nationale, la bibliothèque et sa petite pyramide verte, le chantier du haut de la rue Nationale où l’on aperçoit le CCCOD, l’hôtel Gouin et l’église Saint-Julien, et au fond le château et la majestueuse cathédrale Saint Gatien, très impressionnante vue d’en haut, avec l’opéra dans l’axe !

On voit aussi les séries d’immeubles de la reconstruction après les bombardements et destructions de la seconde guerre mondiale, cette visite est vraiment une très belle manière d’aborder en un coup d’oeil toute l’histoire de la ville de Tours!

La montée se fait en plusieurs étapes, entrecoupée d’explications sur la Basilique et Tours, de quoi reposer un peu les mollets!

Visite de la Tour Charlemagne

L’accès est possible uniquement lors de visites guidées, organisées par l’office de tourisme de Tours : http://www.tours-tourisme.fr/voir-faire/agenda/983838-visite-guidee-la-tour-charlemagne-belvedere-sur-la-ville

Certaines visites se font en soirée, avec un apéro au sommet, au coucher du soleil, cela doit être très sympa aussi!

Et pour les moins sportifs, la grande roue voisine offre elle aussi un assez beau panorama sur la ville, mais de moins haut!

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s