Tchaïka festival d’ Avignon

Tchaïka festival d’ Avignon , spectacle vu au festival d’Avignon au théâtre des Doms

Pour retrouver tous les spectacles chroniqués cette année, c’est ici : Sélection et avis spectacles à voir choix festival d’Avignon off 2021

Tchaïka au festival d' Avignon

Tchaïka festival d’ Avignon

Et un coup de coeur total pour ce spectacle!

Pour rester dans l’ambiance marionnettes réalistes après le très réussi spectacle pour enfant Les Yeux de Taqqi festival d’ Avignon, j’avais choisi ce spectacle sans trop savoir à quoi m’attendre et j’ai été totalement séduite!

Tchaïka est la première réalisation de l’actrice et metteuse en scène chilienne Tita Iacobelli et de la marionnettiste belgo-russe Natacha Belova, une très belle union de talents!

Sur la scène d’un théâtre, une vieille femme (si belle et si touchante marionnette) est perdue.

Ce soir, alors que la mémoire la fuit, que son corps la trahit, elle doit interpréter le rôle d’Arkadina dans “La mouette” de Tchekhov. Dans cette pièce, elle a joué autrefois le rôle de Nina, la jeune femme, alors ce soir, tout se mélange un peu, la pièce, ses différents rôles, sa propre vie… et cette mise en scène moderne, minimaliste, non, franchement, ce n’est pas pour elle! Mais l’appel de la scène est le plus fort, alors ce soir elle jouera, malgré tout, et jusqu’au bout.

Il est difficile de mettre des mots sur les impressions ressenties pendant ce spectacle si visuel. C’est beau. C’est juste. C’est terriblement touchant. Il y a des scènes magnifiques, quand Tchaïka joue la mort de la Traviata, quand la jeune comédienne qui l’assite prend le relais et d’autres que je vous laisse découvrir …

Il y a aussi de l’humour et une si belle tendresse entre la comédienne et la marionnette. Tita Iacobelli est à nom à suivre!

Et puis il y a la Mouette de Tchekhov que l’on redécouvre avec inventivité et qui résonne avec une intensité nouvelle.

Bref, comme souvent pour les coups de coeur, ça se résume en quelques mots : un spectacle à voir, vraiment!

Tchaïka au festival d’ Avignon

du 6 au 27 juillet – Relâches : 8, 15, 22 juillet à 21h00, durée 1h , réservations

Mise en scène Natacha Belova et Tita Iacobelli
Regard extérieur Nicole Mossoux
Scénographie Natacha Belova
Interprétation Tita lacobelli
Assistante à la mise en scène Edurne Rankin
Assistanat à la dramaturgie Rodrigo Gijón.
Assistanat à la scénographie Gabriela González
La création lumière Gabriela González, Christian Halkin
La réalisation de décors Guy Carbonnelle, Aurélie Borremans
Création sonore Gonzalo Aylwin, Simón González
Musique Simón González d’après la chanson La Pobre Gaviota de Rafael Hernández
Régie lumière et effets Franco Peñaloza
Production Javier Chávez , IFO Asbl
Teaser Pedro Lorca
Photo Michael Gálvez
Graphisme Augusto Gómez

3 commentaires

Laisser un commentaire