La fièvre de Sébastien Spitzer

La fièvre , roman de Sébastien Spitzer paru aux éditions Albin Michel, rentrée littéraire 2020.

La fièvre de Sébastien Spitzer Ku-klux-klan

Où comment un roman historique prend (hélas) des tournures étrangement contemporaines…

1873. Memphis bascule dans le chaos. Une mystérieuse fièvre fait des ravages. Elle est véhiculée par les moustiques, mais cela, personne ne le sait encore… Les habitants tombent les uns après les autres, blanc, noir, riche, pauvre, jeune, vieux , la maladie ne fait pas différence… Des pages de ce texte prennent forcément une autre résonance en nous en ces périodes d’épidémie actuelle, mais l’ancrage historique reste le plus fort et ne fait que questionner encore plus le lecteur.

Face à ce drame, les réactions sont très révélatrices des âmes humaines. Il y a ceux qui tentent de fuir par tous les moyens, qui sont prêts au pire pour survivre, ceux qui veulent sauver l’économie et la vente du coton, et il y a ceux qui tendent la main, au péril de leur propre vie.

Parmi eux, Annie Cook; tenancière d’un bordel chic de la ville qu’elle transforme en hôpital de fortune quant un médecin se comporte lui de la pire des manières. Ce personnage a réellement existé, et c’est un bien bel hommage que rend là l’auteur à cette femme.

http://www.jmarkpowell.com/the-hero-hooker/

Et puis, derrière la maladie, il y a la Memphis du XIXème siècle. Noir, blanc, anciens esclaves, racistes, prostituées… Ku-klux-klan et autres horreurs. Et cela non plus, cela ne finit pas hélas de questionner.

Bref, un roman historique que j’ai trouvé très intéressant et dont j’ai apprécié également l’écriture !

Du même auteur, j’avais déjà apprécié

La fièvre de Sébastien Spitzer

Ces rêves qu’on piétine de Sébastien Spitzer

La fièvre de Sébastien Spitzer, un roman de la rentrée littéraire 2020 lu dans le cadre du Mois américain pour le thème du jour « roman du 19ème siècle ou se déroulant au 19ème siècle »

La fièvre de Sébastien Spitzer

24 commentaires

  1. Je ne connais pas cet auteur et ce livre-là pourrait bien me plaire… j’aime bien quand un auteur rend hommage à un personnage ayant existé et surtout quand celui-ci mérite davantage d’être connu.
    Merci pour la découverte !
    Bonne journée

  2. Encore un de la rentrée littéraire que je n’avais pas remarqué ! C’est vrai qu’il a d’étranges résonances avec ce que nous vivons en ce moment !

  3. Je ne connaissais pas cette femme, mais c’est une très bonne chose qu’un auteur en parle…
    Quant à ce roman, il semble montrer de nouveau qu’en cas de crise; les masques tombent et ce n’est pas toujours joli à voir.

  4. je ne l’ai pas vu dans les romans de la rentrée!!!!
    j’ai adoré « Ces rêves qu’on piétine » alors illico dans ma PAL 🙂
    comme Krol je dois rajouter à ma PAL un livre chaque d fois que je visite un blog 🙂

  5. je retiens le nom de l’auteur que je ne connais pas mais ce ne sera pas pour maintenant, pas trop tentée par la thématique…

Laisser un commentaire