Part-dieu, chant de gare de Julie Rossello-Rochet ; Bleus de Perrine Gérard

Dans le cadre des Soirées en Acte au Parvis d’Avignon.

part dieu chant de gare

L’année dernière, dans la même salle, j’avais assisté à une présentation de Part-dieu chant de gare qui m’avait beaucoup plue, j’étais donc très curieuse de découvrir d’autres pièces de ce dispositif :

4 autrices / 4 pièces courtes en 2 soirées / 8 comédiens
Dans une usine, un pays inconnu, au croisement d’une frontière, ou dans sa propre maison : 4 histoires du monde, d’abandons et de retour.
En alternance selon les jours on peut ainsi découvrir “Bleu” de Perrine Gérard; “Et après” de Marilyn Mattei; “Inoxydables” de Julie Ménard; “Part-dieu, chant de gare” de Julie Rossello-Rochet.

Ces soirées sont des occasions idéales pour découvrir des autrices de talent, et pour s’interroger sur notre monde.

Le soir où je suis allée au Parvis, c’était d’abord Part-dieu chant de gare qui était présenté et que j’ai revu avec le même plaisir que l’année dernière!

Je vous renvoie à ce que j’en disais : https://toursetculture.com/2018/07/20/part-dieu-de-julie-rossello-rochet-off18/

photo

Et ne manquez pas non plus Nelly Pulicani dans Vilain au 11 Gilgamesh !

Ensuite, c’est avec BLEU que la soirée s’est poursuivie : dans les locaux d’une usine occupée, il va suffire de quelques mots pour que tout bouscule entre les grévistes et que les rancœurs et jalousies, le racisme et la haine s’expriment au grand jour. La belle unité syndicale de façade ne résistera pas à cette nuit.

Ma préférence reste à Part-Dieu, qui m’a à la fois fait rire par ses trouvailles scéniques (ses bruitages, ses « choeurs »), et m’a véritablement émue (l’annonce des résultats du bac par les profs du lycée pour n’en citer qu’un passage).

C’est en tout cas une expérience très intéressante, une simplicité de moyen pour une efficacité totale sur le plateau. On est presque parfois dans le théâtre documentaire, d’intéressants regards sur notre monde.

En alternance vous pourrez aussi voir :

ET APRÈS / Jonas a 20 ans. À 17 ans, il est parti là où ses parents n’osent prononcer le nom. Après avoir purgé sa peine en prison, il est de retour à la maison. Dehors, un attentat vient d’avoir lieu. Le repas de famille est interrompu. Les parents commencent à interroger Jonas. Et tout comme le dehors, le dedans craque.

INOXYDABLES / Sil et Mia se rencontrent un soir pendant un concert de rock metal. Sil est bassiste, Mia est ivre. C’est le coup de foudre. Sil et Mia s’aiment et se sentent vivants. La guerre est là. Le groupe vole en éclats. Mia refuse de partir. Elle préfère crever ici. Ils finissent, comme les autres, par fuir leur pays…

Spectacle vu au Parvis d’Avignon

en pratique À 20H00 , RELÂCHES : 10, 11, 14, 17 JUILLET

4 spectacles en alternance :

Les 5, 7, 9, 13, 15, 19, 21, 23 juillet  : Part-dieu, chant de gare de Julie Rossello-Rochet suivi de Bleus de Perrine Gérard

Les 6, 8, 12, 16, 18, 20, 22 juillet :  Inoxydables de Julie Ménart suivi de Et après ? de Marilyn Mattei

  • Mise en scène : Julie Guichard, Maxime MANSION
  • Avec Antoine Amblard, Pauline Coffre, Ewen Crovella, Sophie Engel, Maxime Mansion, Nelly Pulicani, Noémie Rimbert, Juliette Savary

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s