Les Confessions de Frannie Langton , Sara Collins

Belfond, avril 2019, traduction Charles RECOURSÉ

Les Confessions de Frannie Langton , Sara Collins
Ma deuxième lecture de ce mois anglais nous emmène dans un univers bien différent ! 
Tout commence en Jamaïque, dans une plantation de cannes à sucre, dont le propriétaire se livre à des expériences « scientifiques » sur les esclaves pour écrire un livre qu’il espère faire éditer à Londres…  les crânes, les albinos, il est prêt à toutes les expériences pour faire entendre sa voix…

Cette histoire, c’est Frannie Langton qui nous la raconte, en 1826.
Nous comprenons qu’elle est accusée du double meurtre de ses employeurs, à Londres, et depuis sa prison, elle revient sur son histoire : d’abord esclave de ce premier monstre en Jamaïque, avant de devenir employée d’une autre maison à Londres, puis prostituée.

C’est un personnage troublant, qu’il n’est pas toujours facile de suivre.
Confrontée aux pires bassesses humaines, elle aura aussi ses zones d’ombre.

A travers son histoire, c’est l’occasion de réfléchir à l’esclavage et au racisme bien sûr, mais aussi de la manipulation, des ravages de la drogue, de l’éducation ou de la condition féminine.

S’il reste compliqué de s’attacher vraiment à l’héroïne, c’est un roman historique à la fois prenant et intéressant! 

Challenges de lecture  Mois anglais

the Cannibal Lecteur, le moisanglais

10 commentaires

  1. Ce que j'ai trouvé intéressant dans ce roman c'est justement l'ambiguïté de Frannie, comme tu le dis, on a de l'empathie pour elle puis plus du tout. Ce n'est pas une personnage monolithique. En tout cas, c'est un 1er roman prometteur.

  2. je connais pas encore ce roman
    pkoi pas
    j ai lu aussi un roman anglais en jui c t top des enfants trop parfaits entre science fiction et thriller

Laisser un commentaire