PIÈCE D’ACTUALITÉ N°9 DÉSOBÉIR Julie Berès, Kevin Keiss, avec la participation d’Alice Zeniter

conception et mise en scène Julie Berès

texte Julie Berès, Kevin Keiss, avec la participation d’Alice Zeniter
dramaturgie Kevin Keiss , travail sur le corps Jessica Noita , scénographie Marc Lainé , costumes Élisabeth Cerqueira, création sonore David Segalen , création lumière Laïs Foulc , création vidéo Christian Archambeau
Remerciements Nicolas Richard, Leslie Six, Karim Belkacem, Marion Stoufflet

avec : Lou-Adriana Bouziouane , Charmine Fariborzi , Hatice Ozer , Séphora Pondi

Voilà un spectacle qui fait du bien!
Par l’énergie débordante sur le plateau, par la communication qui s’instaure très vite avec la salle, par les réactions de celle-ci, on en sort remonté à bloc, le sourire aux lèvres, et l’esprit de révolte au coeur!Elles sont 4 sur le plateau, 4 jeunes femmes qui portent les voix de celles qu’à rencontrées Julie Berès autour d’ Aubervilliers.

Elles parlent de religion, de croyances, de racisme, de toutes les violences faites aux femmes ( y compris aux comédiennes à qui l’on refuse un rôle pour une couleur de peau ou un physique différent…avec une scène hilarante autour de la Agnès des femmes savantes, qui fait autant rire de bon coeur que s’offusquer), de sexe et d’amour, du poids de la famille et des extrémismes, avec autant de rage que d’humour!

Un jour, il leur a fallu dire Non.
A un homme souvent, un père, un « ami »… et trouver finalement leur propre voie, par la danse, le théâtre, la religion, … parce que, ici, les « désobéisseuses » sont aussi des « victorieuses »!

Le message est fort, mais livré avec un humour qui a très vite conquis le public, composé en bonne partie de lycéens, réagissant au quart de tour, s’insurgeant, applaudissant, et cela aussi ça fait du bien!

Que ce message soit diffusé, débattu, qu’il ouvre une petite fenêtre par-ci, un nouvel horizon par-là, c’est tout ce qu’on peut souhaiter!

A voir à la Manufacture d’avignon : du 5 au 15 juillet 2019https://www.avignonleoff.com/programme/2019/desobeir-s26534/

J’en suis sortie dans un état d’esprit assez proche de celui d’après :

F(l)ammes Théâtre des Halles De et mise en scène Ahmed Madani #OFF17

5 commentaires

  1. C'est génial que tu les ai vues. ici c'était complet mais je vais peut-être essayer à la maison de la musique de Nanterre ou à Paris Villette, car j'ai très envie de les voir. Merci pour ce bel article.

Laisser un commentaire