La coupure Fiona Barton

éditions Fleuve
Septembre 2018
traduction Séverine QUELET

La coupure  Fiona Barton thriller fleuve noir

Je continue dans ma phase polar anglo-saxon!

C’est le genre littéraire que j’aurais le plus lu en ce début d’année et celui là fait partie de ceux que j’ai beaucoup apprécié!

Un petit encart paraît dans un journal londonien : un squelette de bébé, mort il y a déjà bien des années, a été découvert sur un chantier.

Cette coupure de presse va susciter l’émoi de plusieurs femmes : l’une pense qu’il s’agit de son bébé, enlevé à la maternité et jamais retrouvé, une autre pense qu’il s’agit du sien, qu’elle aurait abandonné à la naissance, une autre semble également totalement bouleversée par cette nouvelle…
Et enfin,  une journaliste y voit un scoop idéal pour relancer sa carrière en partant à la recherche de l’identité de ce nourrisson et des raisons de son décès … 
Nous suivons en alternance les unes et les autres de ses protagonistes, et peu à peu, nous découvrons les liens qui les unissent. 
Le mystère reste entier très longtemps, de fausses pistes en résultats ADN troublants, je me suis totalement prise au jeu ! 
J’ai également trouvé les différents personnages très attachants, de beaux portraits de femmes pas épargnées par la vie, dont on comprend peu à peu les réactions au fur et à mesure que les secrets volent en éclat.
Voilà qui me donne envie de lire le premier roman de l’auteure : « La Veuve » dans lequel on trouvait déjà le personnage de Kate, la journaliste. On peut donc les lires sans problème dans le désordre, je n’ai eu aucune difficulté à commencer directement par celui là!  


Les dix-sept valises, Isabelle BARY



8 commentaires

Laisser un commentaire