Le jardin des Prébendes, fin mars Tours

Le jardin des Prébendes d’Oé à Tours. Un coin de pique-nique ou de balade très agréable en centre ville qui complète bien le Jardin botanique de Tours (que je vous invite aussi à découvrir!)

avec son petit ruisseau qui serpente et où se reflètent les façades en tuffeau des « particuliers tourangeaux » qui entourent le jardin, c’est un bel havre de tranquillité!

 

Une petite promenade dans ce jardin du centre ville de Tours, un des premiers jours de beau temps de ce début du printemps… de la fontaine de Pierre de Ronsard aux arbres impressionnants de hauteur du jardin. Pour en savoir plus sur les espèces végétales  https://www.tours.fr/

Entre reflets dans l’eau, canards et premières fleurs, une pause bien agréable! Un faible pour les magnolias pour ma part mais il y a de nombreuses variétés de plantes à y découvrir!

Visiter le jardin des Prébendes de Tours

Le parc est d’ailleurs classé Jardin Remarquable. Son aménagement fut réalisé par l’architecte-paysagiste Eugène Bühler  (créateur avec son frère, entre autres, du parc de la tête d’or à Lyon) dans les années 1870/1875 sur une ancienne terre marécageuse. 

 
Le kiosque à musique est toujours ponctuellement utilisé pour des concerts. Le parc accueille régulièrement des manifestations culturelles. J’ai souvenir en particuleir d’y avoir assisté à une pièce de théâtre en plein air il y a quelques années.

Où manger au jardin des Prébendes de Tours ?

Si l’on peut bien sûr y pique-niquer , je vous conseille de faire une halte gourmande chez « Quand Julie Pâtisse » , un petit salon de thé à l’entrée du jardin avec une agréable terrasse. Attention, c’est petit, pour la formule déjeuner du midi et le brunch du dimanche, je vous conseille vivement de réserver! 

 

 

 

Buste en bronze du poète tourangeau Racan

Le monument hommage à Léopold Sédar Senghor, oeuvre du tourangeau Michel Audiard . Léopold Sédar Senghor, président du Sénégal (1960-80) fut professeur au lycée Descartes de Tours entre 1935 à 38. Il aimait ce lieu et y a consacré un poème ».

 
 

 

2 commentaires

Laisser un commentaire