Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë

Lorsque Mr Earnshaw ramène d’un voyage un enfant abandonné, Heathcliff, les réactions de ses enfants évoquent les orages qui s’abattent sur le domaine des Hauts du Hurlevent. Le fils Hindley n’accepte pas cet enfant sombre et lui fait vivre un enfer. La fille, Catherine, se lie très vite à lui, d’un amour insaisissable et fusionnel.
Heathcliff devient un homme sans scrupule, qui jure de se venger des deux hommes ayant empêché le déploiement de son amour: Hindley, le frère ennemi, et Edgar, le mari de Catherine.

Mon petit mot

Il a fallu le mois anglais pour me décider à le lire enfin!
Et je ne sais pas pourquoi j’ai attendu aussi longtemps!

Peur de quelques longueurs peut-être, d’un romantisme un peu suranné…  au final, les personnages l’ont emporté, par leur puissance, leurs tourments, et leur psychologie complexe.
Amour et folie ne sont jamais bien loin, la structure narrative et sa mise en abyme donnent du rythme, et l’on se prend très vite au jeu du « comment en est-on arrivé là! ».
On est bien loin d’un univers poudré tout rose,  c’est sombre, violent, en phase avec le paysage peu hospitalier.

Ravie de l’avoir enfin lu!

chez Cryssilda et Lou

le Challenge « Objectif PAL » d’Antignone.

objectif pal

13 commentaires

  1. Un poil trop extrême à mon goût (la passion sans frein , en opéra, ça passe, mais moins en roman ^_^)keisha

Laisser un commentaire