Rabelais et les deux Anglaises , Bouillon, Festival de Caves

D’après François Rabelais
mise en scène de Gilles Bouillon / dramaturgie de Bernard Pico / scénographie de Nathalie Holt  / Lumière et régie générale Nicolas Guerrier / en coproduction avec la Compagnie Gilles Bouillon

avec Léopoldine Hummel et Anaïs Marty

Rabelais et les deux Anglaises

Mon petit mot

Après le Wild west show
Wild West Show Festival des caves
il y a deux ans,  j’ai retrouvé avec plaisir le festival des caves cette année!

Des représentations dans des lieux inhabituels, une extrême proximité spectateurs-comédiens, de quoi créer une ambiance totalement différente des grandes salles, et c’est très agréable!

C’est l’occasion aussi de retrouver Leopoldine Hummel que j’avais vue à Avignon dans
du domaine des murmures

et de découvrir à ses côtés la tout aussi talentueuse Anaïs Marty.

Le duo fonctionne très bien. ça pétille, ça chante, on sourit beaucoup, et surtout on redécouvre la plume de Rabelais, sa façon de jouer avec les mots, les sons, ses énumérations, sa trivialité, et ce plaisir de la langue…

Des moutons de Panurge à la dive Bacbuc, de périples en mer en combat d’andouilles, une belle soirée en Rabelaisie.

Et une cave en Touraine, quel bel écrin pour ses mots!

Bref, si l’une des soirées du festival a lieu près de chez vous, n’hésitez pas!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s