Anguille sous roche Ali Zamir #68premièresfois

Le tripode, septembre 2016
Quelque part dans l’océan Indien, une jeune femme se noie. Dans un ultime sursaut de vie et de révolte, la naufragée nous entraîne dans le récit de sa vie…
Ali Zamir a 27 ans. Il vit dans l’archipel des Comores, sur l’île d’Anjouan.

Mon petit mot

Pour tout vous dire, j’ai failli abandonner la lecture de ce roman… j’ai eu beaucoup de mal à y entrer, je suis passée par la lecture à voix haute, j’ai sauté quelques paragraphes, je suis revenue en arrière… il n’aurait pas fait partie de l’aventure des 68 premières fois, clairement, je n’aurais pas insisté, et finalement, cela aurait été dommage!

J’ai fini par me prendre au jeu de cette lecture, m’attacher au destin des personnages, savoir ce qui leur était arrivé, les liens entre eux… et l’intrigue m’a permis de dépasser mon premier ressenti par rapport à l’écriture.
Certes, elle est en adéquation avec la noyade de l’héroïne, mais il faut s’accrocher!

Mais ce livre vaut le détour, pour découvrir l’envers du décor des Comores, bien loin de la carte postale et les liens avec le territoire français de Mayotte.
Il vaut également bien sûr également pour la découverte de cette plume… surprenante!
Prenez votre souffle, et plongez!

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s