Petite musique de la mort de Frank TALLIS

Traduit de l’anglais Hélène Prouteau   Collection Grands Détectives 

Assassinée, la cantatrice Ida Rosenkrantz n’a pas fini de taire ses secrets. Les pistes sont minces et la liste vertigineuse de ses amants multiplie les suspects. 

Gustav Mahler dans le foyer de l’Opéra de Vienne (1903).

Une plongée dans le Vienne au début du XXème siècle comme si on y était, un mélange de fiction et de personnages réels, on croise Freud, Mahler, l’empereur François-Joseph… le monde de l’opéra, les méandres de l’opéra de Vienne, alors dirigé  par Gustav Mahler , le piano, un compositeur disparu… la musique est au coeur de l’enquête …
On découvre aussi l’ambiance politique et sociale de l’époque, sans parler des pâtisseries viennoises, un mélange très réussi!

Je n’avais pas lu les autres volumes des carnets de Max Liebermann, cela ne m’a pas gênée dans la compréhension mais cela me donne envie d’en découvrir d’autres! Et comme je suis dans une période où je rêve de vacances, cela donne également envie de partir sur leurs traces!

12 commentaires

  1. Je vais craquer, Gustav Mahler personnage de roman à Vienne, je suis super curieuse !!! Tallis n'utilise-t-il pas aussi les connaissances toutes neuves en psychanalyse pour résoudre les énigmes ?

  2. c'est une série qui devrais te plaire alors, personnellement je n'ai découvert son existence qu'avec le dernier volume.. mieux vaut tard…!

  3. Il faudrait que je relise Du sang sur Vienne, le seul que j'ai lu et qui m'avait semblé un peu ardu, notamment à cause de toute la psychanalyse

  4. Ce livre dont je ne connais pas l'auteur me fait penser à une pièce de th&âtre de Francis Huster \ »Putzi\ » que j'étais allée voir… Elle parle justement de Gustave Mahler !

Laisser un commentaire