Visiter San Gimignano, que voir, que faire?

Visiter San Gimignano, que voir, que faire? Après mon premier long article consacré à la visite de Florence, Pise et Fiesole, puis Visiter Sienne, que voir, que faire ? je reprends les articles autour de ce voyage en Toscane!

La lecture de Monteriano de Forster inspiré de la Toscane et plus particulièrement du village célèbre pour ces nombreuses tours :  San Gimignano, m’y a replongé également ! 

Visiter San Gimignano en Toscane

Une vue générale du village prise sur le site de l’office de tourisme pour commencer!

Visiter San Gimignano en Toscane

Le centre est interdit à la circulation, il faut se garer dans des parkings aménagés à l’entrée. Des bus desservent également le village.

San Gimignano se trouve a une cinquantaine de kilomètres de Florence, au coeur des collines de Toscane. Je me suis replongée avec bonheur dans les photos réalisées il y a quelques années (avant le blog!), pour vous donner envie d’aller visiter ce village!

Tours San Gimignano

Visiter San Gimignano c’est plonger cette fois dans le Moyen-Age! 

San Gimignano, une des portes

Ville fortifiée, murailles, portes, San Gimignano delle belle Torri était au Moyen-Age célèbre pour ses 75 maisons-tours, dont une douzaine restent debout aujourd’hui.

Piazza della Cisterna

Que voir et visiter à San Gimignano ?

Visiter les tours de San Gimignano :

San Gimignano devint une commune libre en 1199.  Les riches familles prirent l’habitude de construire des maison-tours  symbolisaient leur puissance et donc, s’élevaient de plus en plus haut à mesure qu’on les construisait.
A cette rivalité de prestige succéda un conflit politique entre les factions des Ardinghelli (partisans des guelfes) et celle des Salvucci (partisans des gibelins).
A ces rivalités s’ajouta la terrible peste de 1348 qui décima la ville. San Gimignano passa alors sous la protection de Florence.

Visiter San Gimignano, c’est d’abord en arpenter les ruelles pour découvrir les plus hautes tours toujours debout et jeter un oeil au passage à l’intérieur des églises que l’on croise … s’installer ensuite sur la  Piazza della Cisterna, avec son puits du XIIIe s et savourer un cappuccino en terrasse en observant les palais environnants.

Les plus hautes tours à ne pas manquer:

 
  • Torre Rognosa, 52 m
  • Torre Grossa, 54 m
  • Torri dei Salvucci, tours jumelles de 51 m

La Tour Grossa se visite et elle réserve en prime un panorama magnifique! Commencée en 1300 elle culmine à 54 mètres et se situe à côté de duomo. Informations http://www.sangimignanomusei.it/

San Gimignano côté musées et église, que visiter ?

Comme toujours en Italie, on y découvre aussi de nombreuses œuvres d’art au fil des églises, en voici 3 à découvrir au fil de la promenade : la Collégiale Santa Maria Assunta ou duomo aux très nombreuses fresques, l’église Sant’Agostino de style romano-gothique avec son autel de marbre et son cloître et l’Église romane San Jacopo al Tempio adossée au mur d’enceinte de la ville.

Pour en savoir plus sur l’histoire de la ville, il y a le musée San Gimignano 1300 situé dans l’anvcen Palais Gamucci, devenu couvent des Sœurs de Sainte Catherine, et dans le Palais Ficarelli. Pour les infos pratiques c’est ici http://www.sangimignano1300.com/

On peut découvrir aussi le complexe muséal de l’ hôpital de Santa Fina avec la Spezieria di Santa Fina (ancienne pharmacie) , le musée archéologique étrusque et la galerie d’art moderne

Visiter San Gimignano,
Piazza del Duomo et Collégiale Santa Maria Assunta

Une autre visite à ne pas manquer :

La cour intérieure du Palazzo Comunale, construit en 1288, qui abrite un musée comprenant des œuvres d’artistes florentins et siennois ( Memmo de Filippuccio, Lippo Memmi, Filippino Lippi, Benozzo Gozzoli …) ainsi que le grand retable de Pinturicchio, peint en 1511.

Le Palazzo Comunale :

Visiter San Gimignano, fresque

Balades en Toscane

et puis , ce sont aussi des ruelles à découvrir loin des touristes et une vue merveilleuse sur les collines alentours…

On peut se promener le long du deuxième cercle des remparts de la ville (XIIIe siècle) et découvrir de belles vues sur les collines environnantes et la vallée d’Elsa au-delà. Le chemin est marqué par plusieurs donjons médicéens (XVe-XVIe siècle), les principales portes d’accès à la ville: Porta San Giovanni (extrémité sud), Porta Quercecchio (extrémité ouest), Porta San Matteo (extrémité nord), Porta San Jacopo et Porta delle Fonti (extrémité est).

 
 

Une belle carte postale de la Toscane et de nombreuses balades à faire!

Visiter San Gimignano, toscane

Monter à la Rocca de Montestaffoli

Pour la vue plus que pour la forteresse

 À l’origine château du Lombard Astolfo, plus tard couvent dominicain, cette forteresse a été construite par les Florentins en 1353 lorsque la ville s’est soumise à Florence. La forteresse a une base pentagonale avec un périmètre d’env. 280m elle offre une vue imprenable sur le centre historique avec ses tours .

photo https://www.sangimignano.com/

Visiter San Gimignano

Visiter San Gimignano, incontournables

13 commentaires

  1. De belles photos qui montrent bien les célèbres toursUn bel avant goût de ce dont nous devrions profiter au printempsMerci et bonne journée

  2. Je suis ravie de voir ces photos parce que justement nous n'étions pas dans cette ville …( il faut bien faire des choix ) Et ravie aussi de découvrir ton univers .Que de lectures inspirantes !!!

  3. Il y a tellement de choses à voir en Italie! Au retour de chaque voyage, ma liste de choses à y voir, au lieu de diminuer, s'allonge de nouveaux lieux où je n'ai pas eu le temps d'aller!

  4. c'est une région et un pays que j'apprécie beaucoup, on y va de merveilles en merveilles, entre monuments, gourmandises et paysages… le bonheur!

  5. […]  D’abord pour l’Italie et la Toscane qui me sont chères, parce que l’auteur s’est inspiré de la ville de San Gimignano, près de Sienne, que j’ai eu le bonheur de visiter, et dont je garde un excellent souvenir. L’occasion de ressortir quelques photos de l’album : l’arrivée à San Gimignano:  Tout l’article est là : Visiter San Gimignano […]

Laisser un commentaire