Macbeth opéra de Tours Bouillon, Ossonce

Macbeth opéra de Tours Bouillon, Ossonce, Enrico Marrucci ,Jana Dolezilková

Macbeth, opéra de Tours

Article mis à jour après la journée portes ouvertes à l’opéra de Tours puis après la dernière représentation

mai 2012

opéra de Tours

Direction musicale Jean-Yves Ossonce
Mise en scène Gilles Bouillon
Dramaturgie Bernard Pico
Décors Nathalie Holt
Costumes Marc Anselmi
Lumières Michel Theuil

Enrico Marrucci : Macbeth
Jana Dolezilková : Lady Macbeth
Jean Teitgen : Banco
Luca Lombardo : Macduff
Julie Pastoureau : Dama di Lady Macbeth
Christophe Berry : Malcolm

Orchestre Symphonique Région Centre-Tours, Choeurs de l’Opéra de Tours et Choeurs Supplémentaires

Lady Macbeth

Les coulisses du Macbeth de l’opéra de Tours

Une production découverte par étapes, à travers d’abord la journée portes ouvertes de l’opéra de Tours, avec une rencontre avec Nathalie Holt, la décoratrice, pour une présentation de la conception du décor de ce Macbeth, de la maquette au décor sur la scène et aux différents éclairages l’habillant:

Présentation de la conception du décor de Macbeth opéra de Tours

A quelques jours d’aller voir l’exposition Artemisia Gentileschi au Musée Maillol , je découvre la Judith et Holopherne de Lucas CRANACH sur le décor, surprise!
Avant d’assister à la représentation, cela fait monter l’impatience!

Répétition   opéra de Tours Jean-Yves Ossonce


Mon petit mot d’après représentation  

Voilà une belle fin de saison!

On ne présente plus l’histoire de Macbeth ,  opéra de Giuseppe Verdi, d’après la tragédie de William Shakespeare. Les sorcières d’Ecosse, les prophéties, la folie meurtrière… une pièce où les assassinats et les drames se multiplient! Avec un tel foisonnement, pas toujours facile d’en proposer une mise en scène adaptée.

Mise en scène , décor, rien en trop ici. Il y a beaucoup d’éléments symboliques, autour de la décomposition de ce monde, la rouille qui investit le décor, différents éléments renversés au fur et à mesure de l’avancée de l’œuvre…

Gilles Bouillon a mis en scène de nombreuses fois Shakespeare au théâtre, il en extrait ici la noirceur avec justesse et efficacité. Sur le plateau, les chanteurs-acteurs tout comme le choeur, sont eux aussi très efficaces avec une mention spéciale à Enrico Marrucci (Macbeth), Jean Teitgen ( Banco) et Luca Lombardo (Macduff)…., le tout porté de belle manière par l’orchestre.

Il m’en restera des images fortes en tête, une très belle manière d’achever cette belle saison de l’opéra de Tours !

2 commentaires

Laisser un commentaire