Matriochka de Laetitia Ayres

Matriochka de Laetitia Ayres, un premier roman paru aux éditions Michel Lafon en janvier 2021.

Matriochka de Laetitia Ayres

En ces périodes de salles de spectacles toujours fermées , le mot Comédienne sur une 4ème de couverture suffit à me faire ouvrir un roman ! Et ce fut une belle surprise, un premier roman qui dévoile une nouvelle plume à suivre !

Claire, jeune maman solo, est comédienne. Enfin, quand elle travaille. Les grands rôles sont rares, et pour vivre, elle double d’autres actrices. Des comédiennes étrangères à succès, dont elle est la voix française. Parmi elles, Alma, jeune vedette d’une série argentine à succès. A force de lui prêter sa voix, de la scruter sur l’écran du studio, de retranscrire émotions, rires et pleurs, Claire développe un rapport particulier avec cette femme.

Après des rebondissements dont je ne vous dirais rien, Claire s’envole pour Buenos Aires et va découvrir les ombres du passé d’Alma, partie de rien. Sur les plages de Jericoacoara, dans le patio de l’hôtel ou face au coucher du soleil, Alma va se dévoiler, sans savoir qui est Claire. J’ai beaucoup aimé les portraits de ces deux femmes, la trajectoire d’Alma, des bas-fonds jusqu’aux sirènes du succès, l’évolution de son rapport à son entourage et l’attitude de celui-ci. Il y est beaucoup question de famille, avec ses drames et ses secrets.

Un seul bémol, la fin, et la culpabilité qu’elle va faire porter à un personnage, je n’aurais pas choisi cette voie-là, même si j’en comprends la logique dans le mécanisme de répétition développé auparavent.

A lire pour les coulisses du doublage, pour le voyage en Amérique du Sud et pour ces beaux portraits !

Mon avis sur Matriochka de Laetitia Ayres en ce vendredi lecture ainsi qu’au challenge P’tit bac catégorie Objet

10 commentaires

  1. C’est vrai que pour les comédiennes, le doublage est un bon moyen de gagner leur vie (plus ou moins) mais aussi de jouer; car le doublage pour être bon, demande du talent et une implication dans le personnage, sa personnalité et ses sentiments.

Laisser un commentaire