bd Pacific Palace Christian Durieux

BD Pacific Palace , Christian Durieux bande dessinée parue en janvier 2021 aux Éditions Dupuis

bd Pacific Palace Christian Durieux

Après avoir lu en fin d’année dernière BD Mademoiselle J tome 1 – Il s’appelait Ptirou et BD Mademoiselle J Tome 2 Sente Verron qui revenaient aux origines du personnage de Spirou, voici cette fois ci une aventure « classique » de Spirou et son complice Fantasio.

Christian Durieux reprend avec réussite le personnage créé par Rob-Vel,  Blanche Dumoulin et Luc Lafnet et s’inscrit dans une belle série d’auteurs à le reprendre.

Le propre des héros est de toujours se réinventer et voilà un personnage qui fonctionne toujours bien! Spirou est désormais groom du Pacific Palace, où il a réussi à faire engager son ami Fantasio. La tranquillité du palace va être troublée par une étonnante réquisition : il s’agit d’abriter pour quelques jours Iliex Korda, dictateur déchu du Karajan, au coeur des Balkans.

A ses côtés, les nombreux gardes du corps, mais aussi sa fille, la sublime et intelligente Elena, dont Spirou tombe bien sûr immédiatement amoureux et qui semble prendre de sacrés distances avec la politique de son père. Et comme souvent, la fiction rejoint la réalité…

bd Pacific Palace Christian Durieux

Tandis que le secret entoure les rencontres diplomatiques qui se déroulent à l’hôtel, les deux compères vont tâcher d’en savoir plus… et vont se trouver au coeur de l’intrigue! Comment gérer cette présence gênante ? Que faire de ce dictateur encombrant ?

Graphiquement, la couverture m’avait déjà beaucoup plu, le contenu également, l’univers est bien campé dans la tradition des auteurs qui ont déjà croqué le personnage.

Entre politique et rires, un très bon moment de lecture !

Les BD de la semaine sont à retrouver chez Stephie ce mercredi

et avec ses 80 pages la bd Pacific Palace Christian Durieux , c’est aussi une participation au Challenge « Les textes courts »

22 commentaires

  1. Graphiquement c’est pas trop mon truc mais j’aime bien voir ce que donnent les histoires revisitées. J’avais beaucoup aimé celle de Bravo.

Laisser un commentaire